Cool Fantasya

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Eden Wold. (Fic, diférant de la guerre des clan mais c'est tout comme.)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Eden Wold.

Rendez-vous à l’état sauvage.

Description...:
Description.

Se monde et comme celle de sonic mais dans une autre dimension. Sonic n’existe pas, là-dedans, ni les autre que vous avez connu. Si avec l’hérissons bleu, vous n’avez qu’un seule Échidné, la dedans vous en avez plusieurs mais il suive les règle de la logique, donc, c’est rare d’en trouver mais moins rare qu’avec Kunckles. Dans se monde, vous trouverai les anthropomorphes et des humains. Les humains vivent dans les vile et utilise la technologie mais les anthropomorphe, soit ils vivent dans la nature ou comme des humains.

Système basique des classements.

Les Humains.
Personne qui vivent dans les villes, village. On les appelle les sans poiles ou des dresseurs de monstre, car les voiture et autre engins de transport, les anthropomorphe qui vivent dans la nature, les appelle des monstre. Les créatures de la forêt n’aime pas voir les sans poile, ni les dresseurs de monstre dans leur terre. Ils les chasses.

Anthropomorphe.

Créature qu’ils sont des animaux qui marche comme des humains retenant quelque attrait physique des humains. Il a ceux qui vivent dans la forêt et d’autres qui vivent dans les villes et villages avec les humains. Les clive, son appeler domestique, dans le jargon sauvage. Les Domestique sont plutôt futés et connaissent les vrais noms des choses de la ville. Les autres, ceux qui vivent à l’état sauvage, essaye de trouver des noms pour les trucs humaines. Bien sûr, il a des sauvages qui vivent dans quatre communes. Des clans, comme on peut appeler. Il en a d’autre qui vivent dans l’état de solitaire, ils ne vivent ni dans des clans ni dans la ville.

Les clans…

Clan du Soleil.
Le clan du soleil vit dans la partit Est des forêts de la région. Il chaparde les zone plus éclairé et plus vivante.il a plus de mammifère dans cette région mais il peut avoir n’importe qu’elle animaux. Ils sont courageux, persévérant et tactique. Il n’approche pas trop des humains, pour l’hunnique raison qu’ils ne les fait pas confiance.

Clan de la Lune.
Le clan de la Lune vit dans la partie Ouest de la région. Ils chapardent les endroits sombre et rocheuse. Il a des forêts mais elles son sombre et le soleil n’arrivent presque pas à percer dans les feuilles. Ils sont fourbe, futé et peu digne de confiance. Enfin se que les autres membres des autres clans disent.

Clan Astral

Le clan Astral vit au Sud de la région. Il chaparde les montagnes, les hauteurs, les plaines et les zone venteuse. C’est les plus rapide, à se qu’ils disent mais aussi les plus sage et les plus respecté. Ils respectent aussi les limites des autres clans, tant que les autres respecteront les frontières qui les appartiennent.

Clan Hydro.
Le clan Hydro, chaparde le nord de la région. Là ou il à plus d’eau comme les rivières, les lacs et les marrés. Ils sont des adeptes de poissons et ceux qu’il qui chasse son des amateurs de poissons. Ils sont assez pacifique mais ne le sont guerre souvent.

Solitaire

Les solitaire sont créés d’une manière différant. Soit le clan les avait abandonné, soit la ville les avait abandonné ou soient ils sont né dans la nature avec un couple de solitaire ou peut importe. Tout se que vous devez savoir c’est que ce type là ne vit qu’au dépend de lui-même.

Domestique.
Ils ne vivent que dans les villes avec les humains. Soit en temps que domestique ou égal à l’humain. Tout dépanadant comment l’anthropomorphe était élevé.

Humains.
On pourrait les appeler les sans poile, car il nom pas de poile sur le corps, à par la tête, ou nous pouvions les appeler les dresseurs de monstre, car il chevauche des monstre mécanique que l’état sauvage on peur de ça. Ils se rependent tellement que les membres de clan doivent les arrêter pour évité qu’ils touchent à leur terre.

Intro:
Prélude…

Par une soirée donc la lune illuminait, avec un tin bleu nuit, la forêt, tout était calme. Les criquets chantaient pour dire que demain ferait chaud et beau. Tout était calme mais cela ne durait pas. Une bête à fourrure passa à toute vitesse, ainsi que deux autres et trois autres. Il se dirigeait vers une plaine floristique, dans le coté de l’est. Ils s’arrêtèrent découvrant un renard roux, en tête du groupe, un loup gris, une femelle coyote brune, une jeune hase bleus et un chat blanc. Le renard essaya de renifler une odeur suspecte mais commençais à paniquer. C’est alors que la Coyote avança vers lui.

-Cœur de Flamme, Tu es sûr que tu avais sentit des membres du clan Hydro qui aurait franchit cette terre? Demande celle-ci.

-Je te jure que je les ai remarqués en faisant ma ronde dans les plaines du soleil, Lueur Vive! Tu sais aussi bien que moi qu’ils convoitent aussi cette terre qui nous vient de droit! Dit le Renard d’un air agacé.

Un instant le loup avança vers les deux congénères. Il avait un air de meneur à cause de ses marques de combat et sa posture confiant. Il met une main sur Cœur de Flamme qui se retournait en sursaut.

-Je sais que tu avais voulut bien faire, Cœur de Flamme mais c’est le temps d’entrer. Peut être que c’était un apprenti qui ne suivait pas les règles de son clan et venu, par erreur aux plaines du Soleil. Dit le Loup.

-Un apprenti? Plutôt un guerrier oui? Il se faisait un malin plaisir de prendre des poissons dans le ruisseau, Crocs Argentés! Se lamentait Cœur de Flamme.

-Peut importe! On ne peut pas les jugés comme ça, sans autant de preuves, Tu sais que notre chefs ne voudra rien entendre.

Cœur de Flamme fit un long soupir et alla rejoindre le groupe pour rentrer au clan mais des cris de guerre se fit entendre, le renard se fit prendre, de plain fouet et se battait contre un lynx qui essaya se le couper en petit rondelles. Les autres entendirent le combat mais en se retournant, les guerriers ennemis attaquaient de tout bord tout coté. C’était un chahut total. Cœur de Flamme se débarrassa de son ennemi quand il entendit les cris de la hase bleue. Il se retourna vers celle-ci et la vit en mauvaise posture. Deux guerriers s’en prenaient à elle. Les lâches! Le renard Sauta sur un et attaqua l’autre.

-Patte Bleue! Retourne au village! Ordonna le Renard.

C’elle si ne se fit pas attendre, elle courut, en quatrième vitesse, au camp. Le combat était féroce mais ils ne pouvaient pas continuer longtemps car il venait en nombre. Crocs d’argent appela sa petite troupe pour partir en retraite.

-Clan du Soleil, nous devions partir! Dit le Loup.

-Mais Crocs d’argent, Nous ne pouvions pas les laisser notre terre! Se lamente Cœur de Flamme.

-Notre nombre est trop inférieur à le leurs! Ils viennent de tout bord tout coté! Nous ne pouvions plus se permettre de perdre des membres, à présent! Dit le Lieutenant.

Sans plus attendre, les cinq membres du clan soleil partirent. Pendant la course, Cœur de Flamme, regarda pardessus son épaule pour voir que le clan Hydro festoyait une victoire et c’était juré de se venger.

Chapitre 1:
Chapitre 1
Les paroles du destin.

Dans une forêt, sous un ravin, une géante porte se trouve qui mène à un village, caché par un très grand creux, qui mène à une petite civilisation. Le clan de la forêt. Le chemin pour se rendre à ce camp, était plutôt difficile quand tu ne connais pas le chemin. Un bon moyen pour faire fuir les importuns. En descendant vers le ravin de la grotte, se trouve un village, ou plutôt un camp, donc des petites grottes sont creusé dans cette falaise et des huttes sont construites au milieu. Sur un rocher comme une estrade, se trouve une Ourse de couleur brune foncé. Sa chevelure, blond grisé était très longue mais était tenu d’un boule de pierre, gravé d’un signe dessus. Elle était d’une musculature assez féroce malgré son ventre de muscle, à cause de la vieillesse mais aussi des entrainements qu’elle fait. Elle regarda l’entrée, vers le haut, de ses yeux bruns, quand une voix l’interpela. Quand elle se retourna, une paonne, bleus, à la chevelure courte et aux reflets verts, au bout de sa chevelure, la regarda. Elle était inquiète pour la vieille ourse.

-Constellation de la Terre! Ça ne va pas? Demanda la paonne.

-Je me soucis plus de mon clan que de moi, Lune d’Aube! Comment va Patte bleue Et Les autres? Demande, la concernée.

-Elle va bien mais si Cœur de Flamme n’avait pas intervenu, elle ne serait pas apte de venir au clan, même que ses blessures ne l’aiderait pas comme aujourd’hui. Pour les autres, ils vont bien. Dit Lune d’Aube.

-Parfait! Nous ne pouvions pas nous permettre de perdre autant de membre depuis que nous en avions perdu à cause d’une maladie qui c’était ravagé sur nos terre. Nous avons perdu des nourricière et des petits, à cause de ça, il avait des années. Dit, la meneuse.

-Comme votre fille, il avait un dix-huit ans ? Demande Lune d’Aube, qui se fit regardé méchamment pas sa chef. D’accord désolé! Je sais que ça été dure pour votre petite fille qui avait aussi perdu son frère et sa sœur pendant cette épidémie. Elle avait eu de la chance d’avoir survécu et de s’en tirer indène. Je venais juste d’être nommé apprentie-Guérisseuse, à l’époque….. Elle arrêta net car sa vision lui révélait quelque chose.

Une guerre s’éclata et en suite, la terre de lève, montrant une forme d’un mammifère d’une grande posture, dans l’ombre qui rugissait. Du coup. La guérisseuse sursauta, du coup et vit la meneuse qui la regarda de son air à s’inquiéter pour la guérisseuse mais savait que c’était le clan des Cieux qui lui envoyait un message.

-Alors? Que disent –ils? Demanda Constellation de Terre, sachant qu’elle alla dire le message.

-Ils disent… que seule la terre nous sauverons d’une guerre qui se préparera! Dit Lune d’Aube.

La meneuse osa un sourcil de dégout. Comme s’il le mal blanc, n’avait pas suffi à dévaster la population du clan de la forêt, plus précisément, les plus faible, et en plus, une guerre va se préparer! Pourquoi? La meneuse regarda sa guérisseuse se demandant si elle n’avait pas inventé ça mais, malheureusement, ce n’était pas son genre. Lune d’Aube ne jouait pas avec les dits du clan des Cieux, les anciens guerriers qui avait vécus dans ces terres, bien avant.

-Soit! Tu peux disposer! Mais avant, tu peux me dire où est Lumière d’Étoile? J’ai deux mots à lui dire à cette Ourse à tête de souris! Dit Constellation de la Terre.

-Elle voulait me rendre service et aller me chercher des plantes médicales. Jura la guérisseuse.

-Très bien! Je vais aller la chercher! Va prévenir Crocs d’argent de m’envoyer deux de ses guerrier.

-Oui chef!

Et Constellation de la Terre sauta du promontoire pour sortir du campement et attendre deux guerriers, à la porte. Dans une partie de la forêt, se trouve un chemin fait de matière noir donc des marques étrange, pinte de blanc, se trouve sur le sol. On raconte que des monstre de métal passe souvent sur cette route et le clan Astral habite, de l’autre côté, sur la falaise qui régna du côté gauche de la bande noir. Si on continuait le chemin de la bande noir, nous apercevons une ville donc les sans poile, domestique et dresseur de monstre habitent. D’étrange bâtiment qui ont été fait pour abriter ces gens. L’orée de la forêt se trouvait cote à un parc. Une place où les plantes et beauté de la nature étaient captives. Tout bougeait rapidement mais différemment à la nature. C’était le petit matin et quelque personne s’activait, sortirent un endroit et entra dans un autre. À l’orée de la forêt, caché dans du buisson en fleur, se trouve une créature, anthropomorphe de couleur brun. À en jugé de ses oreilles ronde et courte, se fut une ourse. Du coup. Elle sortit la tête voyant, avec ses yeux bleus saphir, s’il n’aurait pas d’individu de la ville qui l’aurait aperçut et l’aurais fait fuir. On peu dire que les gens de la ville n’aime pas voir les êtres de la forêt dans leur coin. Ils on peur qu’ils saccagent leurs territoires. Et eux, dans tout ça? Il ne le fait pas en construisant des bâtiments dans les terres de la forêt? Elle sortit doucement de sa cachette, avec, des plantes assez étrange au bras et alla se dirigé dans la forêt mais une voix l’interpela, qui n’était pas familière, même inconnu.

-Hé toi! Retentit, une voix masculine plutôt curieuse mais un peu timide.

Elle se retourna vers la personne qui l’avait interpelé et vit à quelque mètre d’elle, un ours de couleur brun très foncé. Il était vêtu d’un nœud papillon noir. On raconte que les anthropomorphe domestique ou de la ville se costumait d’un style bizarre et on pouvait savoir de qu’elle type de vie avait un de ceux de la ville. Celui là avait l’air d’un Domestique. Il avait un collier bizarre, au cou. Il la regarda de ses yeux vert émeraude, d’un regard curieux. Comme celle-ci ne le connaissait pas et n’avait jamais demandé à le connaitre, elle lui fit un regard menassent en lui grognant dessus. L’ours recula de sursaut et la femelle entra dans la forêt. En pas de course. Celui –ci voulut la suivre mais n’avait pas osé, sur crainte de devoir se battre contre elle et de venir une décante de lit pour la femelle Ourse. Il partit dans une autre direction Pour aller dans un bâtiment qui était décoré assez festival. En entra, on vit des gens, deux humains et trois anthropomorphes. Une hérissonne Rose, aux yeux bleus, au tin violet, une femelle colley, bêche de roux claire, aux yeux bruns et une chatte blanche, aux yeux bleus. Quand l’ours Entra dans la pièce où les trois femelles étaient, la chatte l’avait aperçue et le salua.

-Hé! Frankin! Tu es enfin revenu! C’exclama de Joie, la chatte.

-Désolé Du retard, Yuna! J’ai été un peu distrait.

-c’est pas Nouveau! Dit la Canidé du groupe, en trin d’arranger un guitare électrique.

-Ne soit pas si crue! Daisy! Tu sais que Frankin et un artiste et il a besoin de se concentré. Dit Yuna.

-Concentration ou pas, les bosses vont ne le bouffer comme de rien s’il continue à être en retard comme ça. Dit Daisy.

Du Coup Frankin baissa la tête. Il se demandait si sa vie avait un sens. Il était démoralisé quand une hérissonne rose passa derrière, lui rassurant, une main sur l’épaule de celui-ci. L’ours leva la tête et regarda celle-ci.

-Ne t’en fait pas! Laisse parler Daisy. Elle ne sait rien dire! Dit, l’hérissonne.

Frankin la remercia de la tête et Daisy grogna.

-Pourquoi tu es toujours en trin de me descendre, Junilia? Je sais que les bosses sont comme ça! Grogna, Daisy.

Et tout le monde parla avant que les deux humains viennent les voir pour commencer le plan de la journée.


Chapitre 2:
Chapitre 2
Parole et chasse.

Dans le chemin de la forêt, la jeune ourse ne pris pas de temps pour se grouiller d’aller à son clan. Elle transporta des plants qui étaient conçus à la médecine. Des graines de pavots, des plantes d’eucalyptus et des branches avec des feuilles de menthes. Elle les avait attachées avec une corde spéciale que son clan avait conçue pour ce genre de situation. Pendant son chemin, elle était confuse de la rencontre de l’ours de la ville qu’elle avait vu, avant quelle parte dans la forêt. Elle se disait que son comportement était ingrat à l’égard du mâle. Elle se disait qu’elle aurait du seulement fuir mais elle n’avait pas envie de le mettre dans de beau draps, à la merci de d’autre clans ou des solitaire. Il n’avait vraiment pas l’air d’un combattant mais d’un gros nounours qui était fait pour les câlins. Elle était dans ses songes quand une voix l’interpela, une voix féminine mais assez vielle et autoritaire. Elle freina sa course mais dérapa et se fracassa la figure sur une ourse beaucoup plus vieille qu’elle. Constellation de la terre se tenait devant elle. Le paquet revolait et tomba devant les patte mauve d’un lagomorphe qui prit le paquet de plantes médicaux et on vit aussi, à coté d’un lièvre mauve, Lueur vive, la coyote qui avait été nominé pour suivre leur chef avec le lièvre.

-Joli lancé Lumière d’Étoile! Dit, sarcastiquement, le lièvre.

-Plutôt, bonne interceptassions de la par de notre chef, Chance Pourpre. Corrigea Lueur Vive.

À peine que le lièvre allait dire de quoi. Leur chef, Constellation de la Terre les regarda avec mépris, du coin de l’œil, qui fit fermer le clapet des deux guerriers. Elle se retourna, en suite vers la jeune Ourse qui se nomma, Lumière d’Étoile.

-Tu m’avais très déçu, jeune fille. Je sais que Lune d’Aube t’avait demandé d’aller chercher des plantes pour guérir le clan à des future proche mais, pourquoi ça t’avait pris un jour en tiers? Demanda la cheffe.

-Il n’en avait pas beaucoup dans la forêt et encor moins dans les plaines du Soleil, comme le clan Hydro avait pillé et m’avait chassé de notre terre. Je n’avais pas eu le choix de trouver ailleurs et je n’avais pas eu l’intention de revenir au clan sans des plantes pour notre guérisseuse. Expliqua son point de vu, la jeune Ourse.

-Et où tu en avais trouvé? Demande la meneuse.

- Au parc boisé de la ville, aucun clan n’ose s’y frotter, à cet endroit. Expliqua Lumière d’Étoile en se levant et s’époussettent.

-Quoi? Tu as été en ville? Tu es Folle? Dit Chance Pourpre.

-Silence! S’écria la chef, Je dicte se que ce qu’elle fait est bien ou non! Lumière d’Étoile, Ton acte était très risqué et irréfléchi, en effet et tu aurais peu retourné au clan mais en revanche, tu avais démontré une détermination pour le clan. Je vois que Crocs d’argent t’avait bien fait ton apprentissage, ma petite fille. Dit Constellation de la terre. Retournons au clan! On a autre choses à régler.

Et les quatre entrèrent au clan. Quand il était de retour au clan, tout se grouillait. Chance Pourpre alla amener les plan dans l’entre de Lune d’Aube, Constellation de la Terre alla négocier avec Crocs d’Argent à l’antre des chefs et Lumière d’Étoile suivit Lueur Vive, marchant dans le clan. Elles se parlaient de leur découverte durent leur temps absence.

-Dit Lumière d’Étoile, Tu faisais quoi, à la ville des domestique et des sans poiles? Demande la coyote.

-Je les dis, je ramassais des plante, là bas! Les buissons spéciaux, pour la médecine on été en pénuries et celle de la Plaine du Soleil Était démantibulé par le clan Hydro! Répondit, énervé, L’ourse.

-Ça me fait pensé qu’hier soir, on était en confrontation avec cette tribu là. Il on osé prendre notre terre! Dit lueur Vive.

-Qu’est ce qui explique leurs intrusion, quand j’ai été cherché les plantes et m’avait attaqué. Constata Lumière d’Étoile

-C’était Cœur de Flamme qui les avait aperçu Hier matin, en faisant sa ronde. Il disait avoir aperçu un guerrier aux plaines du Soleil. On était allé voir, Hier soir et on s’était fait attaqué. Patte Bleue était à deux doigts de perdre la vie.

-Ho! Qui explique le comportement de Chance Pourpre quand il te fixait. Il n’était pas très enjoué de cette situation! Tu sais que même si tu es le mentor de Patte Bleue, tu dois lui faire attention car Chance Pourpre tient beaucoup à sa petite sœur même si celle si n’est pas de cette avis. Depuis le jour que le lieutenant du clan de la lune avait tué leur mère pendant qu’elle était sortit du camp. Quand j’ai été la chercher, j’avait vu son corps gisant sur le sol et le lieutenant, me fixant. Expliqua la jeune Ourse.

-Tu n’avais rien fait?

-Je n’étais qu’une apprentie, à l’époque et je ne pouvais pas rivaliser contre Lune Ténébreuse! Tu sais qu’il est fou mais aussi, si j’avais eu la chance de le battre, le clan de la Lune serait au courant et nous aurait fait la guerre! Il c’était enfuit, après me lancer son regard noir sachant qu’il avait le dessus sur moi. J’espère que Chance Pourpre n’aurait pas une dent contre moi. Dit Lumière d’Étoile.

-Je t’assure, je n’ai aucune haine en vers toi, Lumie! Je sais que C’était trop tard et tu ne pouvais rien faire contre lui! Dit une voix derrière elle.

Les filles se retournèrent et vit le Lièvre mauve les regarder, de ses yeux rouge. Il venait de sortir de la tanière de la guérisseuse et avait entendu les filles parlé. Il était au courant, il avait bien longtemps, de la mort de la mère de Patte Bleue et de celui-ci. Ainsi, Patte Bleue Sortit de la tanière de la guérisseuse, avec un air enjouer et débordant d’Énergie.

-Vous Étiez là depuis combien de temps, vous deux? Demanda Lueur Vive.

-Juste assez Pour entendre votre conversation de filles. Dit Chance Pourpre.

Un Instant, Lumière d’Étoile fut embarrassé que non seulement, Chance Pourpre Avait entendu la conversation de la mort de sa mère mais aussi Patte Bleue mais en jugeant son comportement, elle n’avait pas trop eu le temps, qui assura la jeune Ourse. Patte Bleue alla rejoindre Lueur Vive, excité de la voir et d’enfin sortir.

-On Peu allez Chasser, Lueur Vive? Demanda la Hase.

Lueur Vive Ne savait que trop dire et Chance Pourpre Ne savait que trop penser des idées de sa sœur. Lumière d’Étoile fit une suggestion.

-Vous Pouviez allé chasser aux grands pins ou faire des cueillettes, là bas? Dit l’ourse.

Lueur Vive, trouvait ça une bonne idée alors que Chance Pourpre rajouta quelque chose qui ferait regretter la situation.

-Dit Lumière d’Étoiles, ça te dit d’aller enquêté aux plaines du Soleil? Cœur de Flamme et Tornade Blanche voulait enquêter et négocier avec le clan Hydro, s’ils sont encor là. Explique le Lièvre, qui vit, en suite, Patte Bleu qui bouillait de rage.

-Tu ne m’invite pas à l’enquête, grand frère?! Se pompe, la petite Hase.

-Mais Patte Bleue! C’est pour te protégé, Tu n’es pas encor totalement guéri et rappel toi se qu’il on fait! Explique la femelle coyote.

-Bon d’accord! On va aux pins. Accepta en grommelant

Et patte Bleue, suivit de Lueur Vive et sortit du camp. Lumière d’Étoile et Chance Pourpre allèrent rejoindre Tornade Blanche et Cœur de Flamme Pour aller enquêter aux plaines du Soleil.


Chapitre 3:
Chapitre 3
On reprend notre terre!

À pas de course, les quatre amis cours vers les plaines du Soleil. Cœur de Flamme Était en tête, suivit de Tornade Blanche, de Lumière d’étoile et de Chance Pourpre. Il ne tarda pas à arriver comme ils voulaient se rendre avant qu’un membre du clan Hydro soit là et décide d’aller prévenir son clan. Quand ils arrivèrent et Cœur de Flamme Renifla les allons tours. Rien, Pour le moment, ne se passait. Ils Étaient arrivés avant le clan rival pour cette terre. Lumière d’Étoile avança vers son congénère, Cœur de Flamme Et lui demanda se qui était passé, le soir de l’attaque.

-Cœur de Flamme, Tu peux me dire se qui c’était passé, quand vous vous êtes fait attaquer? Demande la femelle du groupe.

- Aux petits heurs du matin, j’avais aperçus un guerrier du clan Hydro. J’ai été rejoindre le clan du Soleil pour leur dire que nous nous sommes fait piquer les Plane du soleil et le soir quand Lueur Vive, Crocs d’Argent, Patte Bleu, Tornade Blanche et moi, on était revenue et on les avait aperçus. Il avait des dizaines qui nous tombaient sur le dos. Crocs d’Argent nous avait dit qu’on devait partir et on était parti. Explique Cour de Flamme, sans trop rentrer dans les détailles.

-C’est vrai que c’est problématique. Un armé contre une patrouille. Rajouta Chance Pourpre.

Lumière d’Étoile regardait Chance Pourpre qui avait parlé et regarda le reste de la troupe. Elle avait une petite idée en tête.

-Hum... S’ils veulent vraiment avoir cette partie de nos terre, bien ils vont être servit! Réplica, la jeune ourse.

-Tu ne vas pas abandonner j’espère?! Paniqua Cœur de Flamme.

Lumière d’Étoile fit un non de la tête pour faire comprendre à son congénère roux qu’elle avait une idée qui ferait regretter le clan Hydro de voler se qu’il venait de droit au clan Soleil. Tornade Blanche avait comprit se qu’elle avait en tête et était prêt à écouter Lumière d’Étoile. Ils s’approchèrent tous et il discuta d’un plan. Plus tard, le clan Hydro se fit entendre et on vit cinq personnes qui s’aventuraient dans les lieux. Un Lynx, Un lionne, Un tigre, un hérisson et une grenouille. Il alla à la pêche quand Lumière d’Étoile leur bloqua le chemin. Les cinq membres Hydro la regarda d’un air menassent.

-Encor toi? Dit la Lionne.

- Je voulais juste savoir pourquoi vous aviez attaqué mon groupe, hier soir? Demanda Lumière d’Étoile.

-Tu le sais très bien! Nous avons besoin de ces terres plus que vous! Nous on pêche mais vous, vous chassez plus que nous! On a autant le droit que vous! Dit L’hérisson.

-Vous savez que c’est notre point d’eau, la plus potable? On en a besoin pour boire et Évité d’être malade. Expliqua Lumière d’Étoile.

-Ça ne nous regarde pas et de tout manière, vous avez autre point d’eau pour vous abreuver. Alors, dégage! Dit le lynx.

La jeune ourse leva les bras, en signe de soumission et s’en alla. Elle se dirigea vers une cachette et on vit Chance Pourpre, Cœur de Flamme et Tornade Blanche qui les observa dans un coin.

-Vous êtes prêt à rire? Chotta la jeune Ourse.

-Ouais mais je n’arrive pas à croire qu’ils sont aussi cupide qu’on prétend. Il nous avait chassés de notre source de revitalisation et nous aussi, on pêche! Grogne Cœur de Flamme.

-T’inquiète, ils ne vont pas jouer les malin quand ils vont avoir la surprise qu’on les avait rajouté! Dit Chance Pourpre.

Tout le monde attendit le moment pour rire de la situation. Même Cœur de flamme se fit changer les idées par la situation car ça lui plairait de les entendre crier et de demander grâce. Quelque minute plus tard, on entendit le groupe du clan Hydro crier au meurtre. On les vit nager très vite pour leurs peaux et derrière eux, se trouvait un requin bulldog qui nageait à toute vitesse après eux. Les quatre amis du clan Soleil éclata de rire en voyant la scène. On retentit alors la voix de un des membres du clan Hydro.

-Alors c’est vous qui avait mit ce gros poisson mangeur de chaire, dans l’eau, le clan du Soleil?! Dit le lynx, sortit de l’eau.

Un instant, Lumière d’Étoile sortit la tête de sa cachette en montrant que c’était bien eux. Elle essuya une larme de rire et reprit son souffle.

-Oui et alors?, vous l’avez bien cherché! Dit l’ourse.

-Vous êtes Fou?! Vous voulez déclarer la guerre ou quoi?! Se Pompe le Lynx.

-Non, Juste que vous nous laissez prendre nos terre ou on négocie comme des adultes. Dit Tornade Blanche, qui sortit de la cachette lui aussi.

-ça jamais! On ne négocie pas avec les fous! Rajouta le Lynx.

-T’en pi! Restez avec votre problème de requin! Dit Lumière d’Étoile.

Du coup, les autres du clan Hydro sortit de l’eau, avec quelque morsure aux fesses et était épuisé. Le Lynx regarda sa troupe et n’avait pas le choix de capituler.

-Bon! D’accore! On va signer un traité! On ne volera plus vos terres, c’est promis! Mais ce n’est pas facile de se nourrir depuis que nos ruisseau était asséché par les engins des sans poile! Expliqua le Lynx.

Du coup, Lumière d’Étoile comprit les agissements du clan Hydro. Ils avaient de moins en moins de réserve d’eau. La ville volait leur ressource, surtout que les sans poile avait construit un bâtiment qui bloquait les point d’eau. Les castors appelaient ça des barrages, se qu’ont dit. Lumière d’Étoile avait eu une autre idée en tête.

-Et bien! Partageons cette terre mais il faut que vous promettez de ne plus nous chasser quand nous venons ici! On vous promet de ne pas vous chasser en retour, si vous respectez le pacte! Expliqua la jeune Ourse.

Le clan Hydro était hésitant mais avait vu que s’ils sont assez fous de mettre un requin dans l’eau, ils peuvent faire bien pires. Alors ils acceptèrent le marché et retournèrent dans leur quand. Le clan Soleil, eux, ils apportèrent le requin Bulldog dans l’endroit où il l’avait retrouvé et allèrent au clan Soleil pour annoncer la nouvelle à Constellation de la Terre. Dans la route, Tornade Blanche alla rejoindre Lumière d’Étoile pour la félicité de son acte de sang froid et de bontés.

-Félicitation Lumière d’Étoile, si tu pouvais, tu pourrais remplacer ta grand-mère un jour! Dit le chat blanc.

-Je ne sais pas, Tornade Blanche! Je ne suis pas prête pour être lieutenant! J’ai tellement de chose à faire ici! De tout manière, je pensais à se que Constellation de la Terre dirait. Estime Lumière d’Étoile.

-Tu es sérieuse?! Tu laisserais cette chance pour vivre une vie de guerrière toute ta vie? Dit Cœur de Flamme.
-Arrête, Cœur de Flamme! Si elle n’avait pas envie, elle n’a pas envie! Dit Chance Pourpre.

Cœur de Flamme regarda, en suite, la jeune ourse et en était désolé, Lumière d’Étoile accepta les excuses du renard roux. Et il alla au camp pour en parler à leur cheffe.


Chapitre 4:
Chapitre 4
Les pratiques.

Dans un endroit où un centre fait que des spectacles et des shows de musique se firent, se trouve quatre anthropomorphes travaillaient. Se fit en ville et tout était paisible. À l’intérieure de la bâtissent, tout le monde travaillée on reconnu toute suite que c’était les quatre amis qui était là. Yuna, la chatte blanche, aux yeux bleu qui travaillait avec son piano électrique, essayant de trouver quelque chose à jouer, Daisy, une chienne colley qui essaya de finaliser le son de sa guitare, Junilia, une hérissonne Rose, aux yeux bleus qui fit la réparation de sa batterie et Frankin qui essaya de trouver des chansons pour le groupe. L’ours Brun essaya tant bien que mal mais presque rien sortit de sa tête mais pourtant, le thème, inspiré par Yuna devait lui donner de l’imagination. Il devait parler de la faune et des forêts qui se fit détruire chaque année, à petit feu par les engins mécaniques qui coupe les forêts, enterre la beauté de la nature et fait fuir les habitants de la forêt. La jeune chatte avait proposé d’aider les associations pour aider la nature et de faire comprendre au gens qui était tant d’aidé la nature à se former. Mais pour les patrons, humains, s’ils gagnaient de l’argent, ça serait une aubaine. Frankin, lui, essaya de trouvé des trucs à chanter mais il n’était pas capable de sortir une idée. Il était encor plongé par la femelle de sa race, qui était à l’état sauvage. Certes elle n’avait pas l’air amicale mais elle avait un je ne sais quoi que notre grosse peluche ne pouvait pas détourner ses pensé sur elle. Était t’il en admiration avec elle, amoureux ou jaloux de la vie que la jeune ourse vivait? C’était un mystère pour les personnes qui l’entourait. Un instant, Junilia alla le voir et regarda ses progrès qui avaient réussi à faire que 5 lignes.

-Jolie! Tu as réussi à faire cinq lignes? À moins que tu décide à répéter les mêmes phases, il t’en faut plus je crois! Hihi! Dit-elle en rigolant, amicalement.

-Ne te moque pas! Je n’arrive pas à m’inspirer du thème, c’est tout! Dit Frankin en soupirant.

-Peut-être qu’il faut changer de thème, depuis, je brise une de mes corde de guitare quand je veux jouer un morceau. Je ne vous raconte pas le prix que sa coute pour remplacer cette corde. Dit Daisy.

Du coup, Yuna se sentit touché et bouda la canidé qui avait dit cette bêtise. Frankin regardant son amie, qui avait travaillé dure pour avoir trouvé un thème aussi génial et touchant, il se sentit mal pour Yuna et regrettait son manque d’imagination, lui qui en avait constamment. Il regarda aussi Daisy qui essaya de remettre une autre corde.

-Tu sais quoi Daisy? Tu as tors de jugé les idées de Yuna. Elle avait travaillé du pour trouver des personnes qui pourrait nous payer pour nos services et que c’est pour une bonne cause! De toute manière, je manquais d’imagination aujourd’hui, je suis désolé! Dit Frankin.

Daisy ne disait rien et regarda sa guitare, se sentant mal d’agir comme ça avec ses camarade. Elle ne voulait pas offusquer Yuna avec ça et voulait juste plaisanter mais sa farce n’avait pas marché. Frankin se frotta la tête pour essayer d’imaginer à autre chose mais rien ne sortit.

-Bon! Les filles? Si vous jouez vos morceau ensemble pour voir si je peu trouvez de l’inspiration? Suggère l’ours.

Junilia alla à sa batterie et les filles se plaça à leur instrument mais quand ils commencèrent, les sont était mélodieux mais ne s’accordait point. Ça commença à hérité le pauvre ours qui se tenait les oreilles en demandant grâce qu’elles arrêtent.

-Non mais arrêtez à la fin! Vous vous n’accordé pas dans les sons on dirait? Gronda Frankin en soupirant. Je vous qu’il faut que je travaille dans mon texte. Rajouta-t-il en regardant son papier.

Un instant, on entendit des bruits de pas qui venait vers eux. Un humain un peu grassouillet avec un complet rouge et bleu venait vers eux. Il avait les cheveux blonds, les yeux bruns et une moustache standard. Son complait était bleu de gauche et rouge de droite sur la veste et le pantalon que les couleurs son inversé. La chemise était de couleur jaune et un cravate verte avec des poids blanc. C’était le patron du groupe. Comme un manageur mais il s’occupe plus de l’argent que de son groupe car il peut changer quoi que se soit sur eux. Il n’avait pas l’air content, en jugent son regard déçu par la performance de son groupe. Spécialement sur Frankin, qui n’avait pas trouvé l’inspiration depuis quelque temps. Faut dire que se ne fut la première fois que l’ours fit le même numéro et de mettre sa chansons, à la dernière minute.

-Vous me décevez royalement vous quatre! Spécialement toi, Frankin! Je peu croire pour les autres contra que nous avions eu mais pour ce contrat là tu aurais du aisément, trouver des idées, comme de rien, c’était dans tes cornes, portant! Gronde le patron.

Les autres se tuent et laissèrent le patron parler, la tête baissé surtout pour leurs ami Frankin. Elles croyaient qu’il serait renvoyé et doivent changer de chanteur. Frankin lui, fut stressé et paniqué, en lui. On le voyait dans ses yeux qu’il avait peur des représailles du patron et de devoir quitter le groupe. Il se demandait qu’est-ce qui allait devenir, si ça arriverait.

-Je…Je tentais de trouver une chanson mais en allant à l’orée de la forêt…dit-il, timidement avant de se faire brutalement interrompre par le Patron.

-L’orée de la Forêt, dis-tu? Et bien, pour cette fois, je te donne congé mais demain, je veux que tu me trouve une chanson comme tout le monde d’ailleurs. Tu devrais de promener à la parque boisée, ça te donnera des idées pour tes paroles! Suggère l’humain. Il se fait tard, vous devrez entrer chez vous! Allez.

Elle le patron partit de la pièce lassant les autres faires les besognes. Les filles. Quand les filles sortirent de l’endroit. Frankin alla au parc mais en même temps, Yuna alla le rejoindre.

-Frankin! Attend! Je voulais juste te remercier pour m’avoir soutenue! Dit-elle.

-Ce n’est rien, de toute manière, Daisy n’est pas méchante! Elle dit juste des choses déplacées et elle n’avait pas fait exprès! Je peux te l’assurer. Dit-il en souriant à son amie.

-Dit Frankin? Je me demandais des trucs. Qu’est-ce que tu as depuis ce matin? Tu avais l’aire distante! Demanda la chatte blanche.

Un instant Frankin soupira. Il ne savait pas trop s’il devait le dire ou non. Ce fut surtout sa meilleure amie et ne veut pas lui faire peur. Il décida de lui dire. De toute manière. C’était la stricte vérité.

-Et bien…en me promenant au parc ce matin, à mon habitude, quand j’ai vu une ourse sortir d’un buisson avec des plantes. Elle allait s’en aller mais comme une tête vide, je l’avais appelé. Elle c’Était retournée vers moi et avait montré les crois en signe qu’elle ne voulait rien savoir, et elle c’était enfuit. J’avais voulut la rattrapé mais je n’avais pas osé. Expliqua Frankin, qui remarqua Yuna avec un air joyeux et tout admiré par les dits de son ami.

-Ho! Ça veut dire que, tu es amoureux! Pourquoi tu ne l’avais pas suivis pour l’attraper et de lui demandé de venir ta chérie? Demande Yuna avec un air de joie.

-Quoi?! Non! Se n’est pas ma petite amie! De toute façon elle m’aurait attaqué alors je ne pense pas que ça serai une bonne idée. Dit Frakin en rougissant, à vu d’œil.

-C’est se que les garçons disent tous! Bon bien moi, je vais allez cher moi répéter. Bonne nuit, Frankin! Dit-elle avant de partir chez elle.

L’ours lui disait au revoir, quand elle fit demi-tours et partit mais fut tout de même un peu rouge de gêne en aillant la conversation avec Yuna. Comment on pourrait deviner que cette chatte pouvait plaisanter, de temps en temps! Frankin alla au parc boisé pour essayer de se concentrer.

Voir le profil de l'utilisateur http://coolfantasya.conceptforum.net
chapitre 5:
Chapitre 5
Domestique et Sauvage?

Dans le parc forestier. Frankin était assit sur un banc de boit, observant la forêt de son endroit où il était assit. Il essayait d’écrire mais, plutôt, il grugea son crayon, en proie à son syndrome de la page blanche. Du coup il grogna de désespérassions et lança son cahier et son crayon en l’air, qui tomba en arrière du banc même, dans le buisson de cèdre qui se logeait au dos du banc. Il se tenait la tête se demandant s’il devait continuer ou non. Il se gronda lui-même de ses idées toutes entre mêler, dans sa tête. Il faudrait crois qu’il se sentait la pression depuis ces temps-ci car son patron lui donnait trop la pression depuis des années de loyaux service. Il fit un petit soupir de désappointements et se leva pour aller chercher ses instruments d’Écriture. Il posa sa main sur le buisson. D’un coup, il se sentit observé. Il regarda autour de lui mais ne vit rien. Il osa donc, les épaule et prit se qui servait à écrire pour une chanson. Quand il était en place et réessaya de penser, il vit deux yeux brillant, éclairé par la lueur de la lune, un bleu étincelant qui l’observa avec intérêt. Frankin avec la frousse de le voir comme ça et aussi, il était contrarié. Il se leva, laissant ses objet sur sa place ou il était assit et regarda l’individu qui l’observa, entre deux arbres. Il faisait noir et on avait l’a difficulté à voir se que c’était.

-Qui que vous êtes, je veux savoir se que vous me voulez! Grondait Frankin.

Les yeux plissa d’un air insipide qui frustrait l’ours, et l’individu partit des arbres en courant rapidement contourna les rebords de l’orée de la forêt. La silhouette essaya de l’attiré vers elle et avait réussi, car Frankin lui couru après laissant ses objets, en gros plan. Quand il se renfonça dans la forêt et était bien au font, il chercha l’individu qui l’avait nargué du regard. Il cherchait et ne la trouvait pas. Il était en colère et effrayé en même temps. Il se demandait s’il aurait du suivre l’individu. C’était un silence inquiétant quand un la silhouette lui sauta dessus, qui projeta l’ours sur le sol. Il était face à face vers son asseyant qui essaya de lui faire mal en essayant de lui donner des coups de griffes bien acéré, similaire à lui quand il décide de se battre. Celui si prit de panique et donna un violent coup de pied au ventre le l’individu qui lui fit revoler un peu plus loin. Frankin du se lever vite mais son prédateur ne voulait pas abandonner et alla lui sauter dessus. Frankin en avait eu assez et lui donna un de ses coup qui fit revoler l’individu sur un rocher et se cogna la tête dessus. L’ours alla le voir prudemment mais arrêta net quand le fouteur de trouble se leva un peu, se frotta la tête en observant, d’un œil, l’ours. Il se leva en s’époussetant le corps et alla voir l’adversaire de la ville et la lueur de la lune montra une jeune Ourse brun pâle qui avança vers la lumière. Même si elle était un peu amochée, elle en demeure très belle. Frankin pu reconnaitre la jeune Ourse qui avait vu dans les buissons, ce matin, sortant des plante qu’il ne connaissait pas l’utilisé pour la jeune femelle. Elle lui sourira, amusé du combat qu’elle avait eu avec le mâle de la ville.

-Et bien! Je n’imaginais pas que tu savais te battre, pour un Ours de la ville. Je croyais que tu aurais fuit mais je me suis trompé. Dit la Femelle ourse.

- Que voulais-tu de moi? Demanda Frankin, avec un air septique.

-Désolé, j’avais voulut m’amuser mais ne crin rien, je ne voulais pas te tuer mais juste savoir si les gens de la ville savait ce battre. On dirait que oui, pour ton cas! Dit-elle.

-Drôle de façon de s’amuser! C’est dans l’état sauvage qu’on fait ça! En ville, nous nous faisions arrêter. Explique-t-il. Au faite, je me demande qui es-tu? Je t’es vu ce matin, avec des plantes. Pourquoi?

-Je me nomme Lumière d’Étoile, du clan du Soleil! Ces plantes là, j’en avais de besoin pour notre guérisseuse. Elle s’occupe de nos soins pour qu’on puisse faire nos activités pour le clan. Explique Lumière d’Étoile.

L’ours ne comprenait pas trop le charabia de sa congénère. Elle parlait de trucs qui ne connaissaient point et portait un nom assez long. Pourquoi avait t’elle un nom aussi compliqué et en rapport avec la nature. Aussi avec où ses origine de clan, c’était comme un nom de famille.

-Pourquoi ton nom est aussi long? Demanda-t-il.

-Nous avons un nom comme ça, en rapport avec la nature. Il représente la nature et la vie et aussi se qu’on est! Par exemple, le nom de Lumière d’étoile est en rapport avec mes talant de penseuse et j’ai de l’énergie à revendre. Mais c’est le chef, habituellement, qui cherche notre nom de guerrier. Avant je me nommais Petite Étoile, en suite Patte d’étoile et au final, ce que je suis. C’est assez compliqué, les noms, pour la ville, je me trompe? Répond Lumière d’Étoile.

-Effectivement, c’est compliqué… Dit Frankin, se sentant étourdit par les dits de la femelle.

Du coup, Frankin observait la femelle devant lui. Elle portait un accoutrement sauvage à celui de la ville et avait une étoile sur la cuisse droite. Il trouvait ça bizarre mais n’osa pas plus parler.

-j’ai une question. Pourquoi tu m’avais grogné dessus quand j’avais voulut te parler et là, tu avais une conversation plus détaillé? Demande-t-il.

-C’est parce que le jour, je ne devrais, en plus, ne pas être dans l’état civile, sous prétexte de me faire punir par mes proche ou de me faire capturer par les tiens et les sans poiles aussi, je ne voulais pas que tu me suives pour ne pas te causer des problèmes. Si c’était une autre créature sauvage qui t’aurais aperçu, ça serait sans pitié et il t’aurait tué comme du gibier. C’était pour que tu sois en sécurité, là ou tu étais. Explique Lumière d’Étoile. La nuit, j’invente une excuse pour sortir et je viens ici, observer la ville, par de là, l’orée de la forêt. Au faite, je t’est souvent vu ici quand je passe par là. Surtout que je te vois observer la forêt au parc.

-Ha bon? Bien je me fais des idées de se que c’était la forêt. Je me demandais qui était mes parents, j’ai été capturé par des humains. Explique Frankin. Au fait, s’il tu l’avais oublié, je me nomme Frankin.

-Ha! Tous mes pardons! Et aussi, Bonsoir à toi, Frankin. Dit-elle, perplexe.

-Non, ne t’en fais pas. J’en ai l’habitude…dit-il en baissant les yeux, ne voulant rien savoir. Au faite, ça te dis d’aller parler au parc? Ça me rend mal alaise d’être ici, dans une forêt!

Lumière d’Étoile riait des dits de l’ours. Qui avait l’aire embarrassé. Mais se tue pour ne pas en faire trop. Évidement, se n’était pas un endroit pour les domestiques. Ils n’ont jamais eu d’entraiment comme les sauvages, comme dans leur jargons.

-Tipique chez les domestiques mais je peux comprendre. Je veux bien. Dit-elle.

Ils allèrent donc, dans le par cet sassèrent sur le banc, là où Frankin avait mit c’est article d’écritures. Lumière d’Étoile prit place car Frankin lui fit signe de s’assoir avant lui, un truc de gentlemen, et s’assit à coté d’elle mais pas forcément proche. Juste assez pour parler. Du coup, la femelle remarqua qui avait en main, de drôle de chose.

-qu’est ce que c’est? Demanda-t-elle.

-Ho! Ça? C’est pour écrire des notes. Je m’en sers pour écrire des chansons sur la nature. Expliqua-t-il.

-Drôle de choses. Je n’imaginais pas ça… et Pourquoi des chansons pour la nature?

-Je fait ça parce que mon patron, m’avait demandé. Une amie à moi avait trouvé un contrat sur la nature pour aider les naturaliste à sauver les forêts et tout ce qu’il l’entour. Les animaux sauvage et même vous.

-ha! C’est touchant! Et tu as réussi?

-Non! Je n’arrive même pas à compléter cette feuille.

- Bien, ce n’est pas compliqué! Regarde les arbres! Qu’est-ce qu’il te donne selon toi? Ce n’est pas juste pour les maisons ou les déraciner pour faire des maisons et tout se que vous faite mais aussi, ils te donnent de la nourriture et héberge les animaux. C’est les poumons de la vie sur cet écho système. Il faut apprendre à la respecter et à l’écouter, sinon, nous perdrons ce qui nous sert à vivre. Tu comprends?

Du coup, Frankin venait de réalisé que cette femelle pouvait apprendre beaucoup de choses sur la nature car elle vivait là dedans. Il sentait ses idées renaitre avec elle.

-Tu sais que tu as des idées? Je te trouve mieux placé pour ce domaine que moi. Dit Frankin.

Lumière d’Étoile le remercia et donna d’autres idées sur les autres effets de la nature et les malus de leur système. Il parlait pendant des heurs mais ne restaient pas plus, ensemble. La jeune femelle devait quitter le parc pour entrer chez elle, avant le levé du jour mais avant elle lui fit une demande.

-Si jamais tu voudrais appartenir à mon clan, tu me le demanderas, à notre prochaine visite. Vu t’est talant au combat est excellent, tu serais un bon guerrier, au saint de notre clan. demanda-t-elle.
-Ha!... He, merci! J’y penserais mais je ne sais pas, si je devrais. Je ne connais que dalle sur la nature alors que toi, tu connais quasiment tout car tu es né là. Dit-il.

-Comme tu voudras. Je serai là un jour! Je me promène souvent ici alors, ça sera facile. Bonne fin de soirée. Dit-elle en quittant les lieux.

Frankin lui disait au revoir et à la prochaine quand la jeune femelle disparaissait de la carte. L’ours souri d’avoir rencontré cette fille là et écrivait sur son cahier de note. Il était en feu. Quand fut le l’an demain, Frankin arrivait au bureau, avec sa chanson en main. Il avait fait un de ses travaille que son groupe en était impressionné. Même le patron était fier. Il avait fait un de ses textes qui était de bonne qualité. Quand fut le temps de chanter devant les spectateurs, ce fut le succès. Il on épaté la galerie et avait mérité l’argent. Pour Frankin, il devait ça à sa nouvelle amie, Lumière d’Étoile et son explication sur la nature. Sans elle, il serait renvoyer, c’est sûr. Quand fut la fin, les autres entrèrent au bureau avec le du qu’on leur avait donné.

-Et bien Frankin! Tout un numéro! Je me demande comment tu avais fais pour trouver tout ça. Dit Daisy.

-Bien, ma muse m’avait aidé. Dit Frankin sans trop en dire plus.

-Et bien! On dirait que la forêt t’avait inspiré, je me trompe? Dit Junilia.

-On peut dire ça! Rigolait-il, timidement.

Yuna se contenta de rire du comportement de son ami et de suivre le groupe. Elle était fier que son contrat avait fonctionné et aider la forêt, de plus en plus.


chapitre 6:
Chapitre 6
Chasse et piège.

Dans le coté des habitant de la forêt, le clan du Soleil commençaient à se lever. Dans un entre, plutôt une tanière, se trouve Lumière d’Étoile, en trin de dormir, encor. Tout ce passa bien quand une voix la fit se réveiller. Elle se leva et vit, Lueur Vive et Patte Bleue être au cadre de porte de sa tanière, l’observant avec un rire amusé.

-Qu’est-ce qui vous fait rire, vous deux? Demande Lumière d’Étoile.

-Ho! Rien! Juste que des fois, c’est toi qui me réveille. Là je prends enfin ma revanche. Expliqua Lueur Vive.

-Attends! Tu veux me réveiller et de me demander si je veux venir à la chasse? Dit-Lumière d’Étoile.

-Oui mais comme t’avais l’air fatigué, on se demandait si c’était une bonne idée! Répondit Patte Bleue.

-Na! Je viens! Dit l’ourse en se levant. Qui sont les sélectionné?

-Bien il a moi, Patte Bleue, Cœur de Flamme, Tornade Blanche et son apprenti, Patte Sombre. Expliqua, en détaille, la femelle Coyote.

Lumière d’Étoile se leva en s’époussetant et alla rejoindre les deux filles. « : Qu’est-ce qu’on attend alors?» Dit L’ourse. Elle savait que Tornade Blanche devait entrainer son apprenti, venir chasser, en même temps. C’est surtout bien pour Patte Bleue et Patte Sombre car ils doivent apprendre des techniques de chasses avant leurs âges adultes. Patte Sombre et le fils d’un couple de grands guerriers. Dune de Minuit, un guerrier, panthère noir, il était l’un des meilleurs du clan et le plus respecté. Il aurait du accepter d’être le nouveau lieutenant après la fuite de l’ancien mais avait refusé et donné le rôle à Crocs d’Argent, qui avait tant travaillé cote à cote. Il était le mentor de Cœur de Flamme, qu’il n’était pas un cadeau, à l’époque mais on trouvait les points de travailles transmis sur ce guerrier roux. Il avait aussi Douce Océan, la mère de Patte Sombre et la Compagne de Dune de Minuit. Elle est une chatte au pelage noir. On racontait qu’elle vivait en ville avant de vivre dans le clan soleil. Elle avait fuit la ville pour cause personnel et avait rencontré Dune de Minuit. Elle était une ancienne Couveuse quand elle s’occupait de Patte Sombre quand il était petit. Elle avait eu comme apprentie, Chance Pourpre, à l’époque, avant que son petit naisse et un autre prit la relève. Les six personnes allèrent à la forêt des chouettes pour leur partie de chasse et de cueillettes. Lumière d’Étoile en était un peu, jalouse de ne pas avoir d’apprentis mais n’en faisait pas toute une maladie. Elle savait que cela n’était causé pas une maladie et qui avait fait peur à beaucoup de couple d’ailleurs. Quand ils étaient arrivés, tout le monde était à leur poste. Lueur Vive s’occupa de l’est de la forêt, avec son apprentie, Patte Bleue, Tornade Blanche et Patte sombre s’occupe de l’ouest-sud, Cœur de Flamme, du sud- Est et Lumière d’Étoile S’occupait du Nord. Dans le bord de Tornade Blanche et de Patte Sombre, le chat Blanc était en trin d’apprendre à chasser un orignal qui mangeait les feuilles d’un arbre.

-Voilà, Patte Sombre! Un Orignal. Tu dois t’y approcher sans te faire voir. Tu dois lancer la lance vers le torse, assez fortement. Expliqua Tornade Blanche,

Patte Sombre accepta la suggestion de son mentor et alla s’approcher du cervidé et resta cacher derrière un arbre. Il se prépara et lança une lance vers la bête qui tombe aussi tôt. Dans le bord de Lueur Vive et de Patte Bleue, c’elle si était en trin de cueillir des fruits et la guerrière lui apprit les végétaux qui était bon ou mauvais. Et dans le coins ou Lumière d’Étoile, celle-ci regardait un chevreuil. Elle était prête à lui lancer sa lance sur lui, le vent n’allait pas à la direction de cette animal et avait fait très attention. Tout était parfait mais tout cela ne durait pas. Alors que Lumière d’Étoile se préparait à lancer sa lance vers le cervidé à l’allure élancé, un cris se fit entendre dans la forêt et fit fuir le chevreuil. Lumière d’Étoile essayait de tenter de le transpercer mais n’avait pas réussi. Car la bête avait été trop rapide, pendant sa fuite. Quand Lumière d’Étoile alla chercher sa lance, de toute manière la bête était partit, elle fit un grognement et se retournait la tête vers le passage ou venait le cri.

-Satané Cœur de Flamme! Il a intérêt à avoir une bonne raison pour agir comme ça! Je me demande se qu’il lui prend de crier comme ça, à l’agonie? Dit la jeune ourse.

Elle se dirigea vers l’endroit ou il avait Cœur de Flamme. Elle constata qu’elle n’était pas seule. Les quatre autres étaient venu pour voir se qui se passait car ils ont entendu le même cri. Quand ils sont tous arrivé, ils découvrirent cœur de Flamme dans une situation douloureuse et assez gênante. Notre renard roux était coincé par l’arrière trin, dans un piège à ours. Ces grandes mâchoires qui se ferment dès qu’on active l’interrupteur, au milieu. Il fermerait à coup sec et c’est extrêmement douloureux si tu aurais survécus. Cœur de Flamme avait honte de la situation. En voyant ça, les cinq autre se retenait de rire, à cause de la situation de leur ami.

-Au lieur de rire! Aidez-moi! S’écria, le renard.

-Désolé, vieux mais on se demandait comment tu avais fais! Expliqua, Crocs d’Argent.

-Je ne sais pas! J’ai accroché ce piège là et il s’était activé! Dit le renard.

-Bon! On te sortir de là! Dit Lumière d’Étoile.

-Lueur Vive et Lumière d’Étoile, prenez vos lance et faite un effet de levier, les jeunes, allez prévenir Lune d’Aube se qui était arrivé à Cœur de Flamme et moi, je m’occupe de tiré notre cher renard de là. Expliqua le loup.

Quand tout le monde était dans leur position, les deux apprentis partie prévenir la guérisseuse, Crocs d’Argent tira, par les épaules, Cœur de Flamme, et les deux guerrières fit un effet de levier sur le piège. Quand tout était fait, Cœur de Flamme était sortit d’affaire mais ne filait pas trop pour continuer la chasse pendant un bon bout. La peau de sa croupe arrière était sérieusement dommage et la peau arrachée. C’était drôle sur le coup mais en voyant le résultat, ça faisait froid dans le dos. Tous les trois se demandait quoi faire quand Lueur Vive se proposa.

-Je vais amener Cœur de Flamme au village! Vous pouvez continuer la chasser! Dit la Femelle coyote.

-Je vais aller chercher la proie de Patte Sombre! Je te rejoindrai au village après. Dit Crocs d’argent.

-Je vais aller chasser encor, je n’ai pas pu capturer ma prise à cause de Cœur de Flamme. Dit Étoile de Flamme.

-Hé! Ce n’est pas de ma faut! Se pompa, Cœur de Flamme.

Les autre rigolaient et partirent à leurs taches. Lueur Vive apporta Cœur de Flamme au village et Crocs d’Argent alla chercher la prise de son apprenti. Lumière d’Étoile, elle, alla chasser. Elle détestait venir bredouille, au village sans quelque chose pour son clan, même les dits du loup, elle n’écouta pas. Elle alla chasser, plus loin. Quand elle revenu au village plus tard, vers la soirée. Elle déposa sa contribution de la journée et aller prendre une proie pour Cœur de Flamme. Quand elle alla voir à la grotte de la guérisseuse, celle-ci lui disait qu’il était partit chez lui avec Lueur Vive, qui l’avait accompagné. La jeune ourse se disait qu’il avait été nourrit pas la femelle Coyote et été ramener chez elle. Lumière d’Étoile donna la part à Lune d’Aube et repartit prendre sa part à elle. Elle entra chez elle et dormit après avoir nourrit.



Chapitre 7:
Chapitre 7
Que fais-tu seule?

Dns la ville donc, le matin se leva, tout bougeait. Dans un chemin, pour se rendre au boulot, Frankin prit son temps pour si rendre, de tout manière, il était de bonne heur, pour une fois et passait souvent vers le parc, là où il avait rencontré Lumière d’Étoile, pour la première fois. Ce n’était pas le fait qu’il était amoureux d’elle, de toute manière ils sont différant un a l’autre, il n’était pas sûre que celle si le serait, de toute façon. La raison était différant. Comme il n’avait jamais croisé des ours, dans la ville, il ne se sentait moins seule avec la jeune ourse. En plus il la trouvait amusante et intéressante. Il passa par le parc espérant de la trouver mais son souhait ne fut. Il fut déçu mais comprenait qu’elle avait des exigences de son clan, comme elle disait et devait venir la nuit, enfin, si elle n’était pas trop extenué. Il alla retourner les talons vers son boulot mais des pleurs se firent entendre. Quand il cherchait la personne en trin de pleurer, il vit une petite fille poussin cacher derrière un arbre. Elle était de couleur jaune et portait un habit du collège, pas loin du parc. Il hésitait d’aller la voir pour évité de lui faire peur et de fuir dans la forêt. Il n’avait pas envie d’avoir la conscience lourde avec ça. Mais d’un autre coté, elle avait l’air d’ésepéré. Il avait prit le risque et alla la voir. Il alla proche d’elle et d’une voir calme mais aussi hésitante il l’interpela.

-Bonjours? Que fais-tu là? Demanda-t-il.

Du son de la voix, la petite sursauta et recula de qu’elle que centimètre. Frankin lui, paniqua un peu, il ne voulait pas la terrorisé et essaya de la résonné.

-Non! Désolé je ne voulais pas te faire peur mais je m’étais dis que t’avais envie te confier! Dit-il tout en état de panique.

La jeune fille poussin le regarda attentivement. Elle voyait un ours, plutôt jovial et aient plus peur de sa réaction que la petite poule, aurait peur de lui. Elle l’examina avec intérêt, l’ours, qui se sentait un peu mal allaise. On dirait qu’elle l’avais vu à quelque part mais n’arrivait pas à toucher la solution, enfin, pour le moment.

-Bizarre! Je t’ai déjà vu à quelque part mais je n’arrive pas à savoir où exactement. Dit la jeune poule.

-Peut-être au spectacle de la protection en vers la nature. Mon groupe et moi, on avait fait un concert là! Dit-il, un peu à se demander se qu’elle radotait.

-Peut-être mais ce n’est pas ça! Oui! Je m’en souviens! Tu étais dans un de mes rêves. J’ai rêvé que tu te battais contre des sauvages avec une bande de sauvage! Expliqua la jeune fille poussin.

Frankin devenue nerveux, en entendant le récit de la jeune fille. C’était du n’importe quoi, pour lui! Il n’avait jamais entendu ça, des rêves pareils. Il se calma, à la suite et essaya de parler à la petite.

-Et bien… changeons de sujet, veux-tu? Je me demandais se que tu faisais là, toute seule? Tu n’étais pas en trin d’apprendre, à l’école? Demanda-t-il.

-J’aimerais bien mais, je ne me sentais pas à ma place là! Je me fais bousculer et traité de nom par les autres élèves. Ils me trouvent folle et me traite de sorcière, comme je pouvais prédire les choses qu’il leur arrive. Enfin ceux qu’ils sont important. Expliqua-t-elle.

-Tu n’en as pas parlé à tes parents de ça? Demanda-t-il.

-Je n’ai plus de parent! Je les ai perdus dans un incendie, j’avais juste 4 ans. J’habite dans un orphelinat. Expliqua-t-elle en s’assissent sur le sol.

Frankin fut horrifier de l’entendre et voulait en pleurer pour elle mais ne devait pas pour la raison de ne pas lui faire de peine. Lui qu’il n’avait jamais connu ses parent, celle-ci les avait vu mourir devant ses yeux. Il s’assit à coté d’elle pour la réconforter et lui dire quelque conseilles.

-Tu sais, ton don est surnaturel! Les gens on peur de tout se qui est hors de l’ordinaire. Tu devrais ne plus leur en parler et de les laisser en proie à leur destin! Si tu allais te faire écraser par une voiture, pense tu qu’ils viendraient te sauver? Certes, s’ils ont vu mais s’il ne le voient pas, il ne viendront pas! Dit Frankin.

-Je ne comprends pas le sensé mais je comprends que je devrais le garder pour moi! Ils ne sont pas prêts pour entendre que les messages disent. Mais en même temps, c’est plus fort que moi! Expliqua-t-elle.

-c’est mieux que non! Surement que les rêves prémonitoires s’arrêterons par eux même! Dit-il.

La petite poule sourit et commença à rire. Elle trouvait son nouvel ami très amusant.

- Comment t’appelles-tu? Moi, je me nomme Cherry! Si ça continue, je vais te nommer gros bêta! Ria-t-elle de joie.

-Ha! Tellement? Fit-il, jouent le rôle d’un gros imbécile. Je me nomme Frankin, je suis chanteur sur demande d’un groupe boys bande qui font des chansons, sur demande. Dit-il.

-Ha bon? Tu peux me montrer une chanson? Demanda Cherry avec un air d’admiration.

Frankin se sentit un peu bête de lui avoir dit ça. Ce n’était pas le fait qui ne veut pas chanter mais c’était le fait qu’il était timide. Il devait, constamment trouver une muse pour chanter.

-Flute! Je n’ai pas mes notes! Peut-être une autre fois. Dit-il d’un air niet.

Cherry avait vu son jeu. Il était trop timide pour chater. C’était compensable, avec une personnalité tell que cet ours, ça lui prendrait du temps. Elle rigolait de sa réponse et se disait qu’au moins, il était venu la voir pour la réconforter. Lui, Frankin, il s’amusait bien avec la petite, comme s’il avait vu une petite sœur en elle. D’un son de voix, il reconnue une voix qui l’appelait. Il se retourna vers la direction où était la voix, et il vit Yuna et Daisy qui l’avait appelé. Il se rendit compte qui allait être en retard s’il continu à parler comme ça. Cherry, elle, regarda à la direction des deux filles se demandant qui sont c’est deux là.

-Ha! Daisy! Yuna! Salut! Je ne faisais que parler de tout est de rien! Dit-il pour se justifier.

-Pas la peine! On le sait que tu fait ton gardinage! Hihi! Dit Daisy. Non je plaisante! Comme s’appel ta nouvelle amie?

Frankin fit un sourir à Cherry pour qu’elle se lève et aie parler au deux femelles. Elle était très timide mais se lança, malgré tout.

-Je me nomme Cherry… Et vous? Est est-ce que Frankin Chante bien? Demanda Cherry.

-Non! Il chante comme un pied! Dit Daisy avant de recevoir un coup de coude de la part de la chatte blanche, Yuna. Non je plaisant! Il chante comme un dieu! Se corrigea-t-elle, avant de se faire fixer par Frankin.

-Se que Daisy dit, c’est que oui il chante très bien mais Frankin est trop modeste pour l’avouer. Explique Yuna. En faite, Je me nomme Yuna et celle-ci c’est Daisy, même si tu l’avais déjà entendu!

Cherry fut amusé d’entendre les paroles des deux femelles. Elle trouvait que Frankin était bien entouré. Un instant, l’ours se leva et s’épousseta un peu, pour rejoindre la chatte et la chienne. La petite poule se sentit un peu triste qu’il devait partir et elle devait retourner à l’école.

-Tu pars déjà? Demanda la petite.

-Je suis désolé mais si je rentre en retard, mon patron me le fera payer cher. Je suis désolé! On se reprendra une autre fois! Tache d’être une bonne élève, d’accords? Dit Frankin.

-D’accords! Dit Cherry en souriant de joie, avec les conseilles qu’elle avait reçu de l’ours.

Cherry fit au revoir de la main aux trois avant de quitté la bande et rentrer à l’école. Les trois autres prirent la route pour aller travailler. Yuna et Daisy était curieuse du comment leur ami Frankin avait rencontré la jeune petite poule.

-Dit Frankin? Tu l’as rencontré comment, la petite? Demanda Daisy.

-Bien! Je l’ai vu pleurer vers un arbre et j’ai été la réconforté. Répond Frankin.

-Pourquoi tu as été dans le parc? On n’avait pas de chanson à faire! Remarqua Yuna.

-La forêt m’inspirait! Et j’avais envie de revoir une Ourse… dit-il en se clouent la gueule avec ses patte avant, sachant qu’il avait trop dit.

À se moment les deux filles se regardèrent et regardait Frankin. Elles souriaient avec un regard mesquin. Alors, cet ours avait trouvé sa perle rare? Et bien il devrait en dire plus aux filles.

-Allez! Dis tout! Dit Daisy.

-De quoi? Demande Frankin.

-Bien! Le nom de ta petite amie et c’est quand le grand jour? Dit Yuna.

-De quoi? Demanda l’ours.

-Bien! Quand tu seras enfin papa! Si tu as eu une aventure avec elle?! Dit Daisy.

-Ce n’est pas ça que je voulais dire, Daisy mais de leur mariage! Grogne Yuna.

Frankin se sentait embarrasser et décide de prendre une bonne longueur d’avance. Il courut donc, au travaille et les filles lui coururent après. Il entra au travaille et Frankin essaya de changer de conversation des deux filles. Il fit leur travaille pour un autre contrat.


Chapitre 8:
Chapitre 8
Un nouveau arrive.

Quelque temps de tranquillité se fit entendre. Rien ne clochait ni dans les zone sauvages ni dans l’état civile. Tout passait en harmonie. Le temps des feuille nouvelle commença à touchait à sa fin, mais il restait encor un mois avant que les feuille meurt. Tout était tranquille. Au petit matin, Frankin passa vers le parc, pour espoir de revoir son amie, Lumière d’Étoile. C’était vrai qu’elle n’était pas venue ici comme elle avait souhaité mais Frankin la pardonnait pour ça. Il alla donc au travaille. Personne pour venir le chercher ni lui parler. C’était trop tranquille. Il ouvrit la porte, de là où il travailla. Tout avait changé. Avant, c’était une pièce vide, qui avait un présentoir que le groupe se pratiquait pour faire leurs spectacles et là c’était devenu un bar, donc ils font leur spectacles devant le publique. Mais quelque chose avait changé, ou plutôt, un nouveau c’était rajouté. Le groupe et les patrons était en trin de parler à un ours aux yeux vairons de bleus et jaunes. Il parlait de tout et de rien, ses exploit quoi! Il avait l’air de se sentir très alaise et confiant. Frankin avait l’impression de se sentir mis à l’écart. Surement à cause du patron humain qui avait toujours l’air de le détester. Un instant, Yuna se retourna et vit Frankin et le salua en lui faisant signe de venir.

-Fankin! Vient! Il a un nouveau que je voudrais te présenter. Dit Yuna.

Sans trop dire de quoi, Frankin alla voir le nouveau venu. Un ours, de couleur brun pâle et était un peu plus grand que Frankin. Les yeux de celui ci le regardèrent d’un air de mépris et c’était réciproque pour Frankin. Notre ours ne sentait pas la venue de l’autre, comme un rival mais aucun d’entre eux ne se parlait. Un instant, l’humain, accompagné d’un Fox terrier de couleur noir, habillé d’un complet bleu marine, qui était à coté du patron, on voyait bien que c’était le gérant du groupe et le patron ne peut rien faire sans l’accord de son acolyte Anthropomorphe et ne peut renvoyer qui que ce soit, sans l’intervention du gérant.

-Enfin! Frankin! On voulait te parler! Dit le patron humain.

Frankin ne voyait rien de bon dans les paroles de cet humain. Il voyait bien que Junilia ne se sentait pas alaise et celui-ci avait deviné se que son amie avait à pensé.

-Voici Brook! Il prendra ta place, en temps que chanteur. Dit-il avant de se faire coupé la parole par le Fox Terrier.

-C’est pas tout à fait ça. Bernard n’avait que trouvé cet ours et l’avait présenté au groupe disant qu’il serait bien meilleur que toi! En se qui me concerne, je ne l’est jamais vu à l’œuvre et j’aimerais faire un concours, voir s’il a l’étoffe d’une star. Frankin! Tu vas faire une compétition contre lui. Dit le gérant avant de prendre un pause, pensive et de réfléchir à se qu’il alla dire. Si tu gagne, tu Garderas ton poste. Si tu perds, tu dois prendre tes affects et partir. Dit le Fox Terrier.

À ses mots, Frankin se sentait serré. Il n’avait pas envie de perdre des beau souvenir, en compagnie de son groupe qui les considère comme une grande famille mais le patron au nom de Bernard souhaitait le voir partir, c’était clair.

-Oui Monsieur! Dit Frankin, se sentant stressé.

Il tourna les talons pour se préparer. C’est alors que Brooke ouvrit la gueule pour lui dire quelque mot.

-Bon chance! Tu auras bien de besoin! Dit-il.

-Ça fait des années que je fais ce métier. Je crois que je sais mit faire à la musique, tu sauras! Dit Frankin.

Brooke ne fait que sourire avec moquerie. Il savait bien des choses sur son rival que Frankin le saurais sur lui. Yuna se sentait triste pour son ami et Junilia rassura la chatte en lui disant que Frankin allait s’en sortir. Quand venue le soir, il avait une foule qui venait. Sur la scène, se trouve le groupe de musique qui se tenait en arrière plan. Ainsi, le gérant vient sur la scène pour présenter le déroulement.

-Bonjours à tous! Je m’appelle Frank! Je suis Gérant et fondateur de ce bar et le groupe que vous aviez tant demandez au passé. Aujourd’hui, nous allons présenter deux chanteurs qui fera une compétition pour savoir qui aura le titre de chanteur de ce groupe. Nous allons commencer par le plus vieux et expérimenté du groupe! Vous le connaissez tous et acclamez haut et fort! Frankin. Répond le Gérant.

Ainsi Frankin entra en scène, la musique commença à jouer. Tout allait à la normal, quand Frankin sentit un pincement sur la joue qui lui fit perdre les mots. Il essaya de recommencer mais sa voix sonnait faux. C’était le stresse qui lui fit perdre la concentration. Il du arrêter à la huer des spectateurs. Il partit de la scène et laissa place à Brooke qui donnaient tout un spectacle. Dans les coulisses, Frankin regardait la foule heureuse, qui ne lui rendait pas le sourire. Il savait se que ça signifia. Il pensa à l’offre de Lumière d’Étoile mais en même temps il ne l’avait pas vu depuis des lunes. Il commença à croire qui se faisait abandonner. Quand le spectacle fut terminé. Les gens alla dormir pour le l’en demain matin. Quand fut le l’en demain, Frankin venait d’arriver en retard mais c’était prévu. Il entra dans l’endroit et vit Brooke qui répétait avec la clique mais Yuna n’était pas là. Frankin Était inquiet pour son amie et pour une fois, il adressa la parole à lours.

-Excuse moi! Je me demandais où était Yuna? Demanda Frankin.

-Je ne sais pas! Surement en trin de Brailler après ta défaite! Et tu devrais te cassé de ma vu! Tu me dérange! Dit Brooke. Au faite! Le gérant voudrait te parler! je crois que ça sera un au revoir définitif.

De ces mots crues, Frankin fit un léger grognement vers Brooke et alla voir au bureau du gérant. Ainsi, Junilia et Daisy se regarda et décida d’arrêter de jouer de la musique laissant Brooke Chanter tout seule, juste pour le faire honte. Quand Frankin entra dans le bureau de Frank, celui si avait un air contrarié, qui n’était pas à son habitude, et demanda à l’ours de s’assoir.

-Vous voulez me voir? Et où est Yuna? Demande frankin en s’assoient sur la chaise.

-Je vois que Brooke t’a fait le message! Non Yuna avait seulement prit congé car elle était déprimé. Ne t’en fait pas, elle va revenir dans le groupe. Lui rassura Frank à son Ours. J’ai voulus te voir car j’ai eu des mauvais commentaires de la par des clients. Je suis désolé mais je dois laisser la place de chanteur à Brooke et te renvoyer. Révéla-t-il en signant un chèque. Voici ta pension que tu as reçue pour les bons et loyaux services que tu nous avais offerts!

Frank lui tanda le chèque de renvoie à Frankin qui le regarda, confus. Il avait passé toute son enfance avec eux. Frank était son père adoptif et depuis, il le jetait comme un déchet. Frankin réfléchit à se qui avait à faire. Il mit un main sur le chèque et le glissa vers le Fox Terrier, refusant l’offre.

-C’est gentil mais non! Je vais refuser l’offre. J’essayerais de vivre ma vie par moi-même. De toute manière, Vous m’avez trouvé dans la forêt non? Le chèque, donnez le au groupe ou gardez le. Révella Frankin.

-j’espère que tu ne va pas faire ce que tu crois? Demande le gérant, l’air stupéfait de Frankin.

-Mais non mais je vais vivre dans la nature. Je crois que c’est ma destiné! Dit Frankin.

-Tu ne pourrais pas survivre seule, dans la forêt! C’est trop dangereux! S’écria Frank.

-Désolé, mais j’ai fait mon choix! Au revoir. Dit Frankin en partant du bureau du gérant.

Quand il sortit du bureau. Il marcha vers la sortit. Junilia et Daisy le regardait d’un aire triste de le voir partir à jamais. Frankin les regarda avec un sourire pour leur dire que ça va aller et de prendre bien soin de yuna. Quand il arrivait à la porte, il se sentit bousculé par un masse opposante. En se retournant, il vit Brooke, d’un air menassent.

-Ne t’avise plus de remettre les pieds dans cette ville! Si je te vois, je te ferais la peau! Grogna-t-il.

Frankin le regarda d’un air haineux et s’en alla. On ne le revit plus en ville, depuis.

Voir le profil de l'utilisateur http://coolfantasya.conceptforum.net
Chapitre 9:
Chapitre 9
De civil à l’état sauvage.

Le soir venu, le vent soufflait dans les arbres. Il faisait assez froid pour annoncer l’approche de la fin de l’été. Dans le parc, assit sur un banc, Frankin était fasse à la forêt donc il avait vu la jeune ourse, pour la première fois. Il ne savait pas si son choix était bon mais il n’avait rien à perdre. De toute façon, Brooke lui avait tout prix, son groupe, ses amis, sa famille, le travaille, sa vie quoi! Il pensait au moment que Frank l’avait recueillit et élevé l’ours, comme son fils. Il allait à l’école, grâce à lui et pu apprendre des ta de choses. Quand ce Fox terrier l’avait mis à la porte, c’était le néant. Maintenant, c’est dans la rue qui vie ou dans la forêt. Il pansait à se que Lumière d’Étoile lui avait proposé mais il ne l’avait pas vu depuis et n’était pas sûre qu’elle s’en souvienne de ça. Il commençait à de moins en moins lui faire confiance et se regarda. Il toucha son cou, sentant le nœud papillon qui le dérangeait. Il l’arracha à coup de rage en disant des injures.

-Stupide vie! Stupide Forêt et ville! S’écria-t-il.

Mais au moment qui alla le jeter derrière lui. Il accrocha quelque chose ou, on peu dire quelqu’un. On entendit un petit cri de douleur. Quand Frankin se retourna, il avait peur que son heur était venu. Mais en se retournant, il vit l’ourse qui pensait à elle depuis tout ce temps et commençais à désespéré de sa venue. Lumière d’Étoile se frotta le museau, écroulé par terre, car le mâle lui avait assigné un coup de poing sans qui sache que la femelle était en arrière. Elle regarda, enfin l’ours se demandant quelle mouche lui avait piqué.

-Je sais bien que je t’ai promis de venir le plus souvent possible pour te voir, le soir mais qu’est-ce qui te prends de, à la fin? Demanda Lumière d’Étoile.

Sans trop quoi dire et se sentit embarrassé, Frankin alla voir Lumière d’Étoile et alla l’aider à s’assoir sur le banc en lui disant qu’il était vraiment désolé. Quand il était assit cote à cote, Frankin était hésitant de lui demander s’il pouvait venir dans son clan et à la place, il allait lui poser une autre question.

-Je me demandais Pourquoi tu n’étais plus venu là comme tu l’avais dis? Demanda Frankin.

-Et bien! Tu t’ennuyais de moi? C'est-à-dire que j’aurais pu mais je m’étais faite surprendre, il avait quelque semaines, par mes congénère. J’ai été punis et été consigné à faire le vigile, le soir. Ma punissions était terminé depuis hier soir et j’ai été te voir, espérant que je te croise! Dit-elle en se frottant le minois. Au faite, je me demandais se qui t’avais pris de crier des bêtises comme ça?

-Et bien, c’est que j’ai perdu mon travaille, même tout perdu. Je n’avais plus rien, plus de maison. J’avais espéré de te voir mais je n’étais plus certain. Révélait l’ours.

Un moment, Lumière d’Étoile le regardait d’un air désolé pour lui. Elle voulait l’aider mais en même temps c’était aussi de sa faute à elle. Elle était surprise que cet ours ait eu le souvenir de ce qu’elle avait proposé. C’était vrai que Frankin était un bon combattant, malgré sa lenteur et son incapacité de la chasse, il serait un bon membre du clan. Mais est-ce que constellation de la Terre serait d’accord? En tout cas, elle ne laisserait pas l’occasion en or de le recruté. Surtout la prémonition de Lune d’Aube, que la terre sauvera le clan Soleil d’une guerre éminente, donnait l’opportunité de recruter Frankin. La guérisseuse avait aussi suggéré d’aller à l’orée de la forêt pour trouver des réponses à ses questions. C’était grâce à Lune d’Aube, que Lumie était allé chercher Frankin. Elle avait donc sentit qu’elle le trouverait là bas. Lumière d’Étoile regarda Frankin et commença à sourire.

-Tu sais, je suis désolé pour tout ça et si tu veux me blâmer, tu peux, je le mérite. Mais si tu es vraiment intéressé, je vais t’y amener demain. Pour le moment, on peu parler de tout et de rien. Dit Lumière d’Étoile.

-Je ne te blâmerai pas, je sais que tu as des responsabilités très grandes! Et ne t’en fais pas je vais mieux, maintenant. Au faite, je souhaiterai venir avec toi, dans ton clan! dit Frankin. Au faite, pourquoi de main?

-Je ne suis pas en mode garde mais quand le soir tombe, les membres du clan soleil ne laissent personne entrer! Il faut attendre que la nuit fasse place au jour. On se mettra en route pour retourner au camp. Expliqua Lumie, avant qu’un bruit la fasse taire.

Dans les buissons, quelque chose bougeait. Un instant, on vit deux longue oreilles mauve se dresser vers le haut et bouger un peu. Des yeux rouges s’illuminaient dans les fentes de l’arbuste observant les deux ours. Frankin se sentant intimidé mais pas Lumière d’Étoile. Elle se leva du banc et alla au buisson. Elle s’arrêta en tapant du pied, alors que Frankin de savait pas trop se qui se passait.

-Allez, Chance Pourpre! Sort de là! C’est ma grand-mère qui t’avait envoyé? Demande la Femelle.

Un instant, Chance Pourpre se réveilla la tête avec un sourire embarrassé. Il s’amusait à suivre est espionner pour lui-même et rigoler un peu.

-Ha! Si c’était que de ça, il aurait bien longtemps que Constellation de la Terre serait débarqué ici et t’aurais Grondé! Non! Je voulais savoir se que tu faisais et qui était cet Ours? Dit Chance Pourpre. C’est ton amoureux?

Un moment, Chance Pourpre se fit Tiré les oreilles, pas Lumière d’Étoile. Elle n’était pas contente de la réponse de celui si. Celui si en avait mal et lui suppliait d’arrêter.

-Non mais! Ça ne va pas?! Se n’est pas mon amoureux, c’est un ami! Tu pige? Se pompe Lumie.

-Bon d’accords! Je plaisante! Juste me dire son nom! Pas de besoin de me tirer les oreilles! Je n’ai pas envie de ressembler à un lapin moi! Dit le lièvre.

Quand les trois étaient autours du banc, ils firent la présentations des deux mec. Frankin était surprise que se lièvre aurait un point en comme un d’un truc qui avait déjà vu. Chance Pourpre, lui, regarda Frankin, avec intérêt. Il avait toujours envie de Taquiner Lumière d’Étoile mais n’avais pas envie de se refaire tirer les oreilles.

-Chance Pourpre, je te présente Frankin. Il vit en ville et espère devenir un membre de notre clan. Frankin, Voici Chance Pourpre, un ami à moi et un des membres du clan du soleil. Présenta Lumie avant que le lièvre lui coupe la parole.

-Attends! Tu vas le faire rentrer au clan? Tu n’as pas peur que ta grand-mère te fasse la peau ou pire, que Cœur de Flamme s’amuse à se payer la tête. Il risquerait de se faire croquer, tout rond par le clan! Tu sais? Intervient le Lièvre.

À cet instant, Frankin ravala sa salive et Lumière d’Étoile continua.

-De tout façon, nous avons de moins en mois de membre dans le clan et je trouve que Frankin serait un très bon guerrier, je trouve! Dit Lumière d’Étoile.

-C’est comme tu vois! Dit Chance Pourpre en osa les épaules et se retournant vers l’ours. Désolé Frankin, mais c’est pour te dire se qui t’attend, au clan. il en a qu’il sont idéaliste et qu’il croient que les gens de la ville sont des fainéant et des lâche. T’en que tu ne montre pas ta peur et tu ne recule pas devant les moquerais, ils finiront par t’accepter, si c’est se que tu souhaite.

À ce moment là, le mâle ours était nerveux mais suivit les conseille du lagomorphe à la fourrure mauve. Il avait raison, Frankin ne devrait pas reculer. Les gens ne comprendront pas, au début mais fera sa place, le mieux possible, à moins que le chef du clan ne serait pas en accord avec l’incrustation de celui si.

-Je suis d’accord mais si votre chef ne serait pas d’accord? Demande Frankin.

-Bien, en plus que Lumière d’Étoile aurait la pire sentence de tous les temps, je crois que vous deux serait condamné à errer dans la forêt, seule! Explique Chance Pourpre.

Du coup, Frankin se sentit mal et ne savait pas trop quoi faire. Il avait accepté de venir mais, en même temps, il ne voulait pas que Lumière d’Étoile se fasse bannir. En regardant la jeune ourse, celle-ci lui fit signe de la tête que tout ira bien.

-Elle ne fera pas! Elle sait que j’ai des arguments de la plus haute importance. Elle va juste te tester un peut. Dit Lumière d’Étoile.

Frankin se sentit mieux, après les paroles de la femelle. Ils se levèrent pour aller retrouver un endroit pour dormir. Chance Pourpre, lui devait entrer au camp pour aller prévenir que Lumière d’Étoile arriverait vers la matinée avec un nouveau. Frankin et Lumière d’Étoile se trouvait un endroit pour dormir, dans la forêt. Malgré l’inconfort que Frankin avait, il dormit, malgré tout, à cause de la journée mouvementée et qu’il n’avait pas fermée l’œil, depuis deux jours. Se n’était pas confortable mais Lumière d’Étoile lui disait qu’il devrait s’y habituer, car ce n’est pas facile et douillet de dormir dans les tanières.


CHapitre 10:
Chapitre 10
L’arrivé d’un nouveau, au camp.

Quand le jour se leva, le soleil était très fort. Frankin dormait toujours, malgré le soleil qui lui plombe la figure. Un ombre lui cacha le visage, qui força l’ours de se rendormir mais une voix le fit réveiller, qui grommelait de mécontentement.

-Allez! Réveille-toi, Gros fainéant! S’écria Lumière d’Étoile.

-Ha non! Je dormais bien, pour une fois! Rouspéta Frankin.

-Tu ne vas pas faire le Bébé?! Tu es un adulte! Et je te signal que tu as rendez-vous avec ta destiné! Grogne la Femelle.

Du coup, l’ours brun se rappela de la discussion qu’il avait eue avec Lumière d’Étoile et Chance Pourpre. Il se rappela que c’était ce matin même qui allait se faire initier ou se faire rejeter. Il avait hâte mais aussi, il avait peur. Il n’avait pas envie d’être le boulet du clan et de se tapé les moqueries des autres. Un moment, les fougères bougèrent et le lièvre mauve sortit avec un chat blanc, qui l’accompagnait. Lumière d’Étoile regarda Frankin, qui avait de l’air intimidé par le nouveau venu.

-Frankin, je te pressante Tornade Blanche. Un vétéran de notre clan. Il est respecté et réputé pour être le plus rapide, futé et il est un des plus sage. Expliqua, Lumière d’Étoile.

À ce moment Tornade Blanche regarda l’ours d’un air sceptique. Il n’était pas certain que la cheffe du clan voudrait avoir un ours, gargouillait, dans leur Rank mais, il ne jugea pas la jeune femelle, car c’était sa décision.

-Dit Lumière d’Étoile? Tu veux vraiment qu’il vienne dans le clan soleil? Je ne l’ai pas vu se battre! Il n’a pas l’air d’un guerrier. Dit Tornade Blanche.

-Tu sais? Tes commentaires, Tu peu le garder? Je l’ai testé, au moins, deux fois et il a de la force, juste qu’il manque de la pratique et du savoir faire. Dit l’ourse, en se grattant la tête.

-Bon soit! Constellation de la terre va juger son sort. De toute manière, j’ai été avertir Crocs d’Argent de la prévenir de son arrivé. Confirma le Chat Blanc, en prennent les devant.

Un instant, Chance Pourpre fait signe à notre ours de le suivre. Lumière d’Étoile, elle, laissa les mecs prendre une bonne longueur d’avance et d’effacer les trace. À se moment, la jeune femelle se sentit espionné. Elle regarda derrière elle et vit un ours, qui passait par là. Il était plus grand que Frankin mais le pelage était plus pâle que celui-ci. Les yeux Était vairons et portait un nœud papillon comme celui de Frankin, avant qu’il s’en débarrasse. Un long soupir de dégout se fit entendre et quand cet inconnu essayait d’aller la voir, elle lui grogna dessus, plus férocement qu’avec Frakin, qui figea le mâle sur place. Quand il était partit elle rejoigne le groupe à pas de course, avec un peu de chance elle trouverait Frankin en chemin. Elle prit le chemin de la Forêt donc, au final, elle trouvait Frankin. Elle passa à coté de lui et lui prit la main pour l’amener au village. Ça avait prit quinze minute pour être entré. Frankin fut épuisé de tout ça mais quand il leva les yeux vers le village, il avait en vu, une grotte donc Chance Pourpre et Tornade Blanche entrèrent dans la grotte et on les vit disparaitre.

-Allez, Frakin! On est arrivé! Le village est dans cette grotte. Expliqua, Lumière d’Étoile.

Quand ils se précipitent vers l’entré il vit un village, tout en bas d’une falaise. En regardant de plus près, il vit une multitude de tanière, creusé dans les parois de la falaise et une piste pour se rendre, où on voulait, sans se risqué de se casser le cou en sautant. Frankin fut surprit de cet architecture et se demandait comment il on fait ça.

-C’est immense! Comment Vous avez fait ça? Demande Frankin.

-À vrai dire, nos ancêtres avaient commencé ça, il avait des siècles de ça. De plus en plus que notre population c’était agrandit. On avait fait en sorte que la grotte deviennent plus grande et nous mettre à l’abri d’ennemis imminent. Expliqua, la jeune femelle.

Lumière d’Étoile se fit appeler du bas et on vit une femelle ourse, plus vielle que Lumière d’Étoile. Constellation de la Terre l’appela pour voir qui était l’individu qu’elle avait apporté. À se moment, Frankin sentit un serrement dans la poitrine. La vielle ourse lui faisait peur. À les parole de la cheffe, la jeune ourse amena son invité allé voir la cheffe. Celui si hésita mais suivi son amie, malgré tout. Quand ils étaient descendus, Lumière d’Étoile amena Frankin devant Constellation de la Terre qui l’observa du haut du promontoire. Elle l’observa avec un air autoritaire et méfiant. Frankin sentit la peur monter en lui. En suite la cheffe se tourna vers la jeune ourse qui l’avait amené ici.

-Dit moi, Lumière d’Étoile? Je me demandais, c’était quoi la raison que tu avais voulut amener cet ours dans notre clan? Demanda la meneuse.

-Et bien, je l’avais observé ses dernier temps et même testé, je trouve qui serait un bon guerrier, au saint de notre tribu! Expliqua la concernée.

Des mots de la jeune femelle, Frankin se retournait, légèrement les yeux vers elle. L’avait-il vraiment espionné quand il faisait son tours dans la forêt ou elle parlait des deux fois qu’elle l’avait vu? À cet instant, Constellation de la Terre, observa le jeune ours. Un petit sourire se forme sur ses lèvres et fit son véridique.

-Comment tu t’appel, je homme? Demanda la meneuse.
-Frankin, madame. Répondit le concerné sans trop savoir comment appeler la meneuse.

-Alors, Lumière d’Étoile et Frankin, venez me voir! Rajouta-t-elle.

Lumière d’Étoile poussa son ami pour aller au promontoire, à coté de la meneuse. Pendant ce temps, le clan du soleil avait aperçu qui allait avoir une réunion du clan. La cheffe appela la troupe pour une réunion générale. On entendit les voix qui se demandaient qui pouvait être le nouveau et des rumeurs passèrent entre eux. Frankin fut un peu embarrassé en voyant tous ce petit monde mais reconnue au loin Chance Pourpre qui fit signe de salut, de la main. Frankin l’avait remarqué mais le lièvre lui fit signe de ne pas trop parler et lui montre un renard roux, plus loin. Quand il le vit, il sentit que ce renard n’allait pas lui donner la vie facile, regardant les grimaces de dégouts qu’il faisait.

-Que tout le monde en âge de Chasser, rejoignez moi pour un assemblé de clan. dit la meneuse.

Tout le monde venait. Il regarda l’ours aux cotés de Lumière d’Étoile et Constellation de la Terre. Ils n’appréciaient guerre, la venue du nouveau. Le renard lui essayait de trouver le moyen de le faire déguerpir et qu’il ne vienne plus ici.

-Je vous ai convoqué pour vous présenter un aspirant pour rejoindre nos Rank. Son nom est Frankin et il vient des terres des domestiques. Il a choisi de venir dans notre tribu pour nous aider et de suivre nos coutumes. Dit la meneuse avant de se faire interrompre brutalement.

-Nous Aider? Vous voulez rire? Il va nous contaminer avec son pelage qui avait touché les choses toxiques de la ville! Désolé de vous interrompre, Constellation de la Terre, mais ça ne serait pas plus sage que Lumière d’Étoile le ramène là où il était? Après tout, un Petit Nounours domestique restera toujours comme ça! S’exprime Cœur de Flamme.

Un instant Frankin ne savait pas trop quoi dire. Il était confus et chuchota à Lumière d’Étoile, se demandant quoi faire.

-Mais qu’est-ce qu’il fabrique? Demande Frankin.

-Il essaye de te rabaissé! Ne l’écoute pas. Son nom est Cœur de Flamme et il a toujours horreur des gens de la ville surtout de d’autre clan. Explique Lumie.

À cet instant. La meneuse prit parole.

-Je sais que tu avais ton mot à dire, Cœur de flamme, mais tu pouvais être plus polie, à l’avenir? Demanda froidement, la vieille reine.

-Pardonnez moi pour mon impolitesse mais il serait justifiable qui ne vienne pas mélanger ses gênes dans notre clan, à moins qu’il a de quoi à prouver pour qu’on l’accepte dans nos Rank. Pas Vrai, petit Nounours? Dit Cœur de Flamme en regardant Frankin d’un air Provocateur.

À cet instant, l’ours de la ville, sentit la rage monter en lui. Il lui aurait bien aimé lui tirer la queue, à ce frimeur. Mais pour qui, il se prend? Frankin n’allait pas lui laisser faire.

-La seule raison que je suis venu, est de devenir un guerrier et j’ai accepté de quitter la ville pour vivre ici, au coté de la nature et d’une commune plus prospère que la vie civile! Tu devrais être reconnaissant que des gens pensent à la vie sauvage et appuis vos Rank! Se défient, L’ours.

À ces mots, Cœur de Flamme montrait les crocs. Il avait horreur de se faire remettre en question.

-Si tu es si sûre de toi-même, viens le prouver! Provoqua, le renard.

À ce moment, Frankin saute de promontoire pour aller se battre contre Cœur de Flamme, qui l’attendait, avec impatience. Lumière d’Étoile voulut intervenir mais la Reine du clan la stoppa net. Elle voulait voir se que cette recrue avait dans le ventre, s’il savait laver son honneur. Frankin était face au renard roux qui s’en pressait d’attaquer, à toute vitesse, en direction de l’ours qui se prépara à le bloquer. Mais le guerrier fit un feint et lui passa sur le coté, lui faisant un graffigne sur la cote droite de l’ursidé, qui grimasse de douleur. Pas étonnent, c’était assez profond que sa chauffait comme un fer, chauffé sur la peau! En suite, cœur de Flamme embarqua sur le dos de son adversaire et essaya de lui faire une prise d’étranglement en lui passa son bras gauche autour du cou et lui fait une pression, pour l’étouffé. Quand il fit remis dans le monde du présent, il avait remarqué, trop tard de la position que son assaillant était. Il essayait de le dégager mais le renard était plus coriace qu’on croyait. Il allait panique, laissant la peu prendre le dessus mais, une idée lui germait. Frankin se laissa tomber par en arrière que Cœur de Flamme paniquait et se fit écrasé pas celui-ci. Quand le canidé lâcha prise, sonné par le coup de son adversaire, Frankin se leva pour voir que le renard essaya de s’en remettre mais l’ours le prit par la queue pour l’amener vers lui. Cœur de Flamme tenta de se débarrassé de l’emprise avec un coup de pieds mais avait fait un mauvais choix. L’ourse lui prit la jambe et lui fit une clef de jambe, qui faisait hurler Cœur de Flamme et demanda grâce.

-Le Combat est terminé! Le vainqueur et Frankin! Il à prouvé qu’il avait sa place dans nos Rank! C’écria Constellation de la Terre.

Impressionné, tout le monde acclama Frankin, pour avoir gagné contre Cœur de Flamme, qui rampa au sol et se faufila vers la foule pour se cacher. Le nom de Frankin se résonnait dans le clan, tout entier et Lumière d’Étoile fut satisfaite du résulta et soulagé que son ami avait réussi à se faire respecter, un peu. À cet instant, la Reine du Soleil reprit parole et demanda à Frankin de le rejoindre au pied du Promontoire ainsi que Lumière d’Étoile, qui devait descendre de là et se positionner à coté de l’ours.

-Je vois que Tu sais te battre pour te défendre et je te félicite mais si tu veux rester dans notre clan, tu dois apprendre à mieux te battre. Les prises, c’est une chose mais contre plusieurs adversaires, ça ne t’aideras pas. Dit la meneuse. C’est pour ça que à partir de maintenant, Lumière d’Étoile sera ton mentor et t’apprendra comment chasser et te battre. Quand tu seras à la hauteur, je te baptiserais de ton nom de guerrier. Que le Clan des cieux et tous ceux qui sont ici en soit témoins! Exclama Constellation de la Terre.

À cet instant, Frankin se sentit accepté dans le clan. Il était heureux car tout le monde le félicitait de son exploit et félicitait Lumière d’Étoile pour avoir son premier apprenti. Du coup, il avait beaucoup de question à lui poser, à propos de la coutume de clan et de leur vie. Il se promenait avec elle pour connaitre les endroits ou aller.

Chapitre 11:
Chapitre 11
La visite du clan.

Dans la petite commune du clan du Soleil, les habitent se grouillaient. Après être nominé, maintenant, mentor de l’ours brun, Lumière d’Étoile fit visiter l’endroit à leur nouveau pensionnaire. Celui si était émerveiller de la grandeur et que tout le monde participe pour vivre en harmonie. Le mentor de l’ancien civile discutait avec Chance Pourpre, qui accepta la proposition de la femelle et partit à la réserve pour aller chercher quelque brindille, mousses et paille et descendit pour rejoindre sa tanière. Frankin, tout curieux que le lièvre mauve fit ça, alla rejoindre la guerrière pour se mettre au parfum.

-Dit, Lumière d’Étoile? Pourquoi Chance Pourpre fait ça. Aller chercher des brindilles et tout se remue ménage? Demanda l’ours.

-Et bien, Frankin, il fait ton lit! Tu vas dormir avec lui, le temps que tu apprennes à devenir un guerrier. Habituellement, un apprenti dort dans la tanière des apprentis, que cette tanière est situé, en bas mais selon ta grosseur adulte, tu ne rentreras pas. Dit Lumière d’Étoile. Au faite, Je vais te faire la visite du clan et en suite des zone de chasse.

Frankin accepta et suivit la femelle, qui se dirigea vers le bas, là où les activités sont plus fortes. Ils se dirigèrent vers un antre, recouvert de mousse et l’entré était recouverte de longue lianes qui toucha sur le sol en guise de rideaux. La jeune ourse regarda à l’intérieur car elle vit Cœur de Flamme qui se fit soigner. Elle sortit la tête pour aller voir son apprenti, qui ne savait pas se qui se passait.

-Qu’est-ce que c’est? Demanda Frankin en regardant l’endroit avec intérêt.

-C’est l’antre de notre guérisseuse et apprentie guérisseuse. Lune d’Aube, la guérisseuse et Patte de Feuille, sa sœur et apprentie. Seule la guérisseuse a le droit de dormir avec son apprenti. Explique Lumie. Mais pour le moment, comme t’avait massacré Cœur de Flamme, les guérisseuses sont occupées à le soigner.

Frankin voulait aller voir le renard pour lui dire qu’il ne fallait pas le chercher mais ignorait, à la suite, l’existence de se rouquin et regarda les autre endroits. La jeune mentor se dirigea vers la réserve, une fissure, dans la falaise, où les guerriers déposait du gibier. Le brunet regarda l’endroit avec amusement. Se disant que c’était là ou la réserve de nourriture était entreposée. Lumière d’Étoile s’approcha de la réserve pour prendre des pièces de gibier et ressortit, aussitôt.

-C’est là où vous entreposez la nourriture? Demanda Frankin.

-Oui! Comme nous devons chasser, et chercher des fruit et végétaux, nous les déposons là dedans. Nous devons nous nourrir mais aussi, nous ne gaspillons pas. On utilise le reste, comme la peau d’animal, par exemple, pour nous vêtir et autre. Selon se qu’on a apprit, on se construire des vêtements, surtout pour la froideur du temps blanc. Le temps de la neige, c’est très froid, tu le sais? Expliqua La jeune ourse.

-Et qu’est-ce qu’on fait avec la viande? Demande-t-il essayant de ne pas saliver.

-Et bien! Ne crois surtout pas que c’est pour nous mais nous devons aller nourrir les anciens. Les apprentis devais le faire mais ils on été appeler en renfort, pour une patrouille frontal. Expliqua-t-elle avant de continuer. Les règles stipule que les anciens, les guérisseuses, le chef et les nourricières sont les principaux à nourrir. Notre chef peut se nourrir quand elle veut, les anciens et les nourricières, des mamans qui s’occupe de petit enfants, donc elle avait accouché, sont à s’en occuper en premier lieu. Les anciens étaient des guerriers ou guérisseur avant mais il on prit leur retraite car leur blessure de guerre ne peut guérir ou ils sont beaucoup trop vieux pour continuer. Pour les remercier de leur service, les apprentis viennent souvent les nourrir et ils apprennent des choses, avec eux, comme des histoires de nos légendes par exemple. Un jour, tu comprendras. Explique Lumière d’Étoile en avançant vers une tanière assez grande pour faire vivre des tonnes d’anciens.

Quand il se dirigea vers la tanière des anciens, c’était fait comme un dortoir. Les creux sur les parois, faisant des lit c’était fait pour eux quoi! Il en avait cinq anciens, qui n’avait pas de mal à vivre ensemble, étant donné le nombre de vieux guerrier. Il avait une vielle Harpie, au plumage gris et noir, un vieux lièvre bleu mais grisé par le temps, une vielle chatte grise, Un hérisson rouge grisé et une louve blanche. Dès que les deux ours entrèrent dans la tanière des anciens, la vieille harpie se leva pour les rencontrer.

-Bonjours à vous, jeune gens! Je suis pose que le nouveau et ton apprentie, Lumière d’Étoile? Et comment s’appelle-t-il? Demanda la vieille Femelle oiseau.

C’est alors que Lumière d’Étoile laissa Frankin se présente lui-même. L’ours, lui, regarda la vieille femme, d’un air timide. Il ne savait pas comment elle réagirait.

-Je me Nomme…Frankin! Dit-il, timidement.

Les autres anciens se mirent à paniquer en disant que c’était un domestique et qu’est ce qui faisait ici, mais la vieille Harpie, leva les main en demandant le silence à ses confrère et consœurs de la tanière.

-Silence! Je le sais que c’est un domestique ou était un mais il avait su se mêler dans nos Rank et être accepté. Alors, ayez plus de respects avec le jeune nouveau! S’écria la Harpie avant de reprendre la conversation, après le silence des autre vieux. Enchanté de te connaitre, Je me nomme Sage Parole, ancien chef du clan du Soleil. Je sais que ça parait un peu bizarre mais, j’avais renoncé à continuer le règne, à cause de blessures grave. Notre chef était ma lieutenante à l’époque, et c’était quand que l’encens lieutenant avait fini par se faire démasquer qu’il était un traitre et était exilé. Lumière d’Étoile n’était qu’un petit ours garnement à l’époque. Rigolait Sage Parole à la vue de l’expression de Lumière d’Étoile.

-Je n’avais que 6 ans, à l’époque! Et de toute manière, ce minable nous avait caché ses relations avec le clan de la Lune! Ma grand-mère nous avait sauvés plutôt! Dit Lumière d’Étoile en se justifiant.

Frankin ne comprenait pas trop la situation de son amie mais décida de se lancer aux questions un peu indiscrètes.

-Qu’est ce qui était arrivé pour que tout ça était venue? Demanda notre Ours.

C’est alors que le vieux lièvre venait les voir.

-Terre d’Émeraude, à son ancien nom de guerrier, m’avait dit qu’il avait voulu déclencher une guerre dans notre village. il avait kidnappé Chance Pourpre, Lumière D’Étoile et Cœur de Flamme, quand il n’était que des tout petit et un autre qui n’avait même pas pu être un apprenti à l’époque. La grand-mère de ton amie avait questionné ma fille, la mère de Chance Pourpre, qui avait laissé la charge à la défunte mère de Cœur de Flamme, qui avait été tué par ce traitre. Il avait amené les petits loin du village et quand on l’avait suivi, un des petits avait été tué en chemin. Quand on l’est avait trouvé, on l’avait ramené au clan et jugé coupable de beaucoup de voie de fait. Sans la grand-mère de Lumière d’Étoile, sa détermination et son amour pour les petits, on n’aurait jamais pu trouver le coupable. Dit le vieux Lièvre. Au faite, Je me nomme Œil Perdu, à cause que j'ai perdu mon œil pendant une chasse. Et de toute manière, je m’étais tordu la jambe en me faisant coincer la patte dans un piège à ours en même temps. J’aurais pu avoir un surnom avec ma patte mais quand j’étais un guerrier, je me faisais appeler Œil vif. Alors tu vois ce que je dis? Dit le vieil Œil Perdu.

Frankin regarda le vieux lièvre et regarda son amie. Il aurait pu la perdre si la meneuse actuelle n’avait pas bougé pour trouver les petits. Du coup, il avait eu un peu de pitié avec Cœur de Flamme. Il avait perdu sa mère qui avait voulu protéger les petits et au final, elle avait perdu la vie. Au moins, elle n’était pas morte sans protégé ceux qu’elle aimait. D’un coup une voix se fit entendre, vers l’entré.

-Tu ne peux pas t’empêcher de raconter cette histoire, Grand-père? Demande la voix masculine.

En se retournant, on vit Chance Pourpre croisant les bras en tapant du pied. Il avait toujours détesté que son grand-père raconte l’histoire du kidnapping. Lumière d’Étoile fit un air désespéré, à la vue du lièvre mauve qui était rentré ici à l’improvise. Elle se retourna vers les anciens et leur donna les proies aux anciens. En suite elle les excuse pour leurs sortit à l’improvise et Frankin se fit trainé à l’extérieur de la tanière par sa mentor. Quand elle sortit avec Frankin dans le village, celui-ci était plutôt étonné du comportement de la femelle mais ne le fit pas assez longtemps. On tendit Chance Pourpre gronder son grand-père de ne plus raconter cette histoire au jeune. Les deux ours ne savaient pas pourquoi mais il ne fallait peut-être mieux ne pas le comprendre. Quand ils s’éloignèrent de la tanière des anciens, il s’approchèrent de la tanière des apprentis, là où Lueur Vive était en train d’appeler son apprentie qui dormait encore. La hase se réveilla après les grondements de son mentor et venait la voir en baillant.

-Bon! Ça va! Pas besoin de crier! Dit la petite apprentie. Au faite, qui est le nouveau? Demanda Patte Bleue.

À ces mots, Lueur Vive se retourna vers la présence de Lumière d’Étoile et Frankin. Elle fut tout de même Étonnée de les voir ici.

-Et bien! Vous étiez là depuis combien de temps? Demanda Lueur Vive.

-Juste assez pour t’entendre faire ton spectacle avec Patte Bleue. Dit Lumière d’Étoiles.

Ainsi la femelle coyote regarda le l’ancien domestique, d’un air intrigué. Elle n’avait jamais vu un adversaire de Cœur de Flamme se porter à merveille, après un combat contre lui, malgré que la signature du renard était grafigné sur la cote droite.

-Et bien, Frankin, Tu es assez épatant comme combattant! Tu as sus impressionné la galerie. Dit Lueur Vive en rigolant joyeusement. Au faite, je me nomme Lueur Vive! Guerrière du clan du Soleil et mentor de la jeune Patte Bleue!

Ensuite, Patte Bleue Prit la parole.

-Je suis patte Bleue, l’apprentie de Lueur Vive et petite sœur de Chance Pourpre! Tu es l’apprenti de Lumière d’Étoile? Qu’elle chance! Je suis sûre que tu as hâte d’avoir ton nom de guerrier. Et au faite, tu étais un domestique? Comment c’est en ville? Demande la hase

À toutes ces question, Frankin avait la tête qui tourne Il ne savait pas trop quoi dire avec toutes les questions de Patte bleue. Surtout, comment elle avait su que l’ours était un domestique avant? Lumière d’Étoile prit parole.

-En faites, Patte Bleue, Je suis pose que tu avais entendu, en conversation de ton grand frère? Bien oui, il était mais il avait décidé de devenir un membre de notre tribu. Explique Lumière d’Étoile avant de se faire questionner pas Frankin.

-Quand je serai un guerrier, On va changer mon nom, comme vous? Demande l’ours de la ville.

-Bien oui! Comme tu es déjà en âge adulte, ils te laissent le nom que tu as mais quand tu seras approuvé par notre cheffe, elle te donnera ton nom de guerrier, selon tes capacités, ton physique et ta personnalité. Explique la jeune ourse. Comme Patte Bleue que quand elle sera guerrière, elle aura son nom de guerrière. Le nom Patte sera changé.

Frankin fut assez impressionné et excité de savoir ce que la cheffe lui donnera comme nom. Un instant Lumière d’Étoile alla vers une grotte où elle sortit deux lances et deux couteaux de pierres. Elle alla vers l’ours et lui tend une lance et un couteau. Frankin ne savait pas trop en quoi ça signifiait.

-Nous allons sortir du camp et visité les endroits de chasses. Nous allons surement chasser pendant ce temps. Expliqua la femelle.

L’ancien civile ne savait que trop penser mais suivit son amie, malgré tout. Ils sortir donc du camp pour aller à une zone de chasse, enfin, la première.

Chapitre 12:
Chapitre 12
L’exploration des zones de chasse.

Quand les deux allèrent sortir du camp, un loup gris argenté entrait, en même temps. Le canidé regarda les deux ours qui allaient chasser. Intrigué par la jeune recrue, recruté pas la jeune Ourse, il décida de posé des questions à celui-ci. Il avait vu le combat contre lui et Cœur de Flamme. Il avait l’air en forme mais serait-il capable de comprendre les règles de la troupe?

-Et bien! Bonne fin de matinée, vous deux! Dit Crocs d’Argent.

Les deux ours se retournait vers le loup, surprit de sa venue. Crocs d’Argent observait Frankin avec intérêt. Lumière d’Étoile, elle regardait la scène de son air inquiet. Elle ne savait pas ce que le lieutenant dirait. Du coup Crocs d’Argent prit parole.

-Tu m’as tout l’air d’un combattant assez fort mais il te manque sérieusement de pratique. Si Cœur de Flamme aurait pu être plus expérimenté, il t’aurait fait plus que quelque entaille mais t’aurait tué. Explique le lieutenant. Ne le prends pas mal mais il faudrait que tu apprennes à mieux élaboré des plants d’attaque. La prochaine fois, tu dois connaitre les points faibles de ton adversaire avant d’attaquer. Rajouta-t-il en passant à coté de Lumière d’Étoile. Je compte sur toi pour apprendre ce que je t’ai appris, Lumière d’Étoile. Ne me déçois pas, petite chippy! Dit-il en allant voir le chef de clan.

Quand ils étaient seuls les deux, Frankin regardait le lieutenant, loup, se demandant ce qui disait. Il était contre ou pour lui? Ce n’était pas facile à comprendre avec Crocs d’ Argent. C’était le premier jour qui faisait, en tant que membre du clan du soleil et se pose des tas de questions. C’est alors que Lumière d’Étoile taponna l’épaule de son ami et apprenti pour qu’il soit alerte à dits de celle-ci.

-Ne t’en fait pas! Quand j’aurais fini tes entrainements, tu seras accepté de toute la communauté de notre clan. Nous allons maintenant voir certains territoires de ce clan. Je t’expliquerai ça en cour du chemin. Dit la femelle Ourse.

Quand il sortit du clan, Lumière d’Étoile prit les pas de course pour se rendre aux grands pins. Quand il était arrivé, Lumière d’Étoile arrivait et stoppa. Quant à Frankin, il était essoufflé. Il n’avait jamais couru aussi longtemps, à ce qu’on voyait. La jeune femelle regarda le jeune mâle d’un air amusé. Quand il reprit son souffle, après quelque minute de respiration roque, il regarda la mademoiselle ourse, d’un air contrarié.

-Hé! Ce n’est pas drôle! Je ne suis pas assez habituer comme toi, figure toi! Grogna le concerné. Au faite, Vous avez chacun des terres? Je veux dire, chaque clan en a quelques un?

-C’est exacte! Nous partageons des terres de chasses. Comme ça, il n’aurait pas de dispute. Mais certains essaye de prendre une partie de nos terres, pour eux et il faut défendre nos droit. Sinon, si nous les laissons, nous risquerons de détruire une partit de nos vie. La légende stipule que chaque clan, ont un attribut. Ils à quatre clans. Le Clan Hydro, le clan des Astre, le clan de la Lune et notre clan, le clan Soleil. Le clan Hydro, son spécialisé sur les attaque aquatique, son rusé et modeste. Il convoite les point d’eau surtout. Le clan des Astre, si tu avais remarqué, ils prennent possession des montagnes et les endroits en auteur. Il son sages, et modeste. Le clan de la lune, eu, son fourbe, ils utilisent le mode furtif pour mieux attaquer les ennemis. Nous, on est courageux, persévérant et loyal. Ce sont les règle de base d’apprentissage des clans et de savoir quoi faire quand tu seras confronté par un de ses membre là. Explique Lumière.

-Et bien, Je ne savais pas… Un jour on pourrait en rencontré un? Un membre d’un autre clan? Demande Frankin.

-Bien, un jour, qui sait… Bon voici les grands pins. Il a tout ce que tu veux, des noix des petites baies et fuit. Il a aussi des animaux que nous chassons pour nous nourrir. Dit Lumière d’Étoile.

L’ours, anciennement, de la ville, fut assez impressionné de la beauté de cette place, il aurais aimé resté mais Lumière d’Étoile tenait donc qu’il n’était pas nécessaire de chassé ici, de toutes manière, une troupe du clan soleil faisait la chasse ici. Quand on vit Chance Pourpre et d’autre guerrier venir dans cet endroit. Les deux ours prirent la direction des plaines du soleil mais avant, elle lui avait montré les grands chênes et le et le jardin sauvage. Bien sûre il avait un autre mais il n’était pas nécessaire que Frankin l’apprenne car ce n’était pas le moment. Enfin il arrive aux plaines du Soleil. Tout était calme. Lumière d’Étoile marchait à côté de Frankin, qui était essoufflé.

-Au moins, tu vas dormir plus tôt en rentrant au camp, Frankin! Rigola la femelle.

-Bah! À force de me faire courir de tous bords. Je crois que je vais manger et dormir Plutôt. Dit Frankin.

Lumière d’Étoile rigolait de la situation de son ami et continua la conversation ou plutôt l’explication.

-Voici l’endroit préféré de nous tous! Les plaines du Soleil. Il est aussi convoité par le clan Hydro mais maintenant, on le partage. Il avait un bout de temps, il avait eu un conflit entre le clan Hydro et le clan Soleil. Mais maintenant, ce n’est plus un problème. Juste qu’on avait signé un pacte et aider le clan Hydro à reprendre leur point d’eau qu’ils avaient perdu à cause des barrages fait par les sans poiles et les gens de la ville. Expliqua Lumière.

-Tu veux dire, l’est Humains, Pour les sans poiles? Devina Frankin sans trop voir comment appellerait les hommes gorilles.

-Je crois que oui! Mais quand leur demande ne sera pas pour toute suite. Ils doivent trouver un plant pour, détruire ces structures. Dit la femelle ourse.

Frankin voulut tellement les aider mais il ne savait pas s’il avait des bâtons de dynamites ou quelque chose qui ferait exploser les barrages. De toute manière, il fallait trouver une solution pour sauver les vies car si les barrages explosent, il fallait trouver une manière de dévier l’eau dans un endroit sécuritaire ou contrôler la fuite de l’eau. Du coup Lumière d’Étoile fut intrigué par un animal qui bougeais dans leur coté. La femelle renifla l’air pour savoir la sorte de gibier et était plus enjouer.

-Frankin, Suis moi à pas feutré, tu vas apprendre à chasser finalement. Dit l’ourse.

Celui si la suivit, sans faire de bruit et vit un serf qui broutait les feuille d’un buisson. Lumière d’Étoile sourie et attendit que son apprenti vienne à ses côtés. Quand ils furent cote a cote, Lumie fit l’explication.

-Quand un animal comme ça est en train de manger, c’est le moment idéal pour le surprendre. Il faut que tu lance ta lance vers le corps du cerf, qui le ralentira. En suite tu lui saute dessus pour l’achever. Explique-t-elle.

-J’ai une meilleur idée! Dit Frankin en s’approchant doucement de la bête.

Lumière d’Étoile essaya de lui dire de ne pas faire ça mais trop tard, la tête de mule fit qu’à sa tête. Frankin approcha de la bête, doucement et lui sauta au dos. C’est alors que Frankin fit un rodéo de cerf dans toutes les plaines du soleil. On l’entendit crier dans cette zone, croyant que d’autre chasseur l’aurait entendu. La jeune ourse ne savait pas trop quoi faire pour l’aider car, si elle décide d’abattre le cerf, elle pourrait blesser gravement, son ami. Elle essaya de lui expliquer quelque truc.

-Frankin! Essaye de lui couper le cou! Il va se calmer et mourir, vidé de son propre sang! Dit-elle.

Frankin essaya de s’approcher vers le cou de la bête même si cette dernière tentait de le faire déguerpir d’elle mais la bête en faisant un fausse manœuvre, elle mourut, le cou cassé, car l’ours était tellement bien agrippé sur la bête qu’en essayant de tourner sec, Frankin lui avait trop serré l’étreinte et avait brisé le cou du cerf. L’ours était à terre avec la proie du jour, enfin la première prise du nouveau. Lumière d’Étoile, quant à elle alla rejoindre son apprenti, elle ne savait pas si elle devrait le félicité ou le gronder.

-Frankin! Tu aurais pu te tuer! Ne fait jamais ça! Gronda-t-elle. C’est une tactique suicidaire que tu avais fait.

-Je sais, mais je l’ai eu, c’est le principal nom? Dit Frankin en se levant et s’époussetant la fourrure.

La jeune ours fit un léger soupire et rigola après. Elle trouvait ça amusant de voir de gros nounours faire le rodéo sur un cerf mais c’était tout de même dangereux.

-Promet juste moi de ne plus faire ça! Et on doit entrer pour amener le cerf. On sortira pour autre chose, tu veux bien? Demande-t-elle.

Frankin accepta de ne plus lui faire peur comme ça et la suivit au camp. Il était impatient de voir ce que les congénères diraient. Quand ils entrèrent dans le campement. Tout était soudainement agité. Lumière d’Étoile ne comprenait pas ce que cela signifiait. Il descendit pour amener le gibier à la réserve et la jeune guerrière demandait à un des guerriers de lui dire ce qui se passait.

-C’est Douce Océan! Elle a accouché de deux petits. Dit le guerrier.

C’est alors que Lune d’Aube sortit de la tanière du couple, Douce Océan et de Dune de Minuit. Elle discutait au nouveau père et le laissa entrer voir la mère. Lumière d’Étoile fut un peu impressionné de savoir que ce couple avait une deuxième porté mais jugeait que ce n’était pas le temps d’aller voir la nourricières. Comme Douce Océan était fatigué et en alerte, elle ne laisserait personne, pour aujourd’hui d’entrer comme ça. Seulement Patte sombre, le premier fils de ce couple et Dune de Minuit pouvaient aller les voir. Lumière d’Étoile se retourne vers son camarade et lui sourit.

- Il ne faut peut-être pas les voir! Douce Océan ne le voudrait pas car ses sens de mère sont assez aiguisés. Explique-t-elle. Bon on va sortir pour un entrainement au combat!

Du coup, Frankin le regarda d’un air stupéfait. Il était fatigué et n’avait pas envie d’aller se battre. Mais en jugent le temps qui fait. Il était encore l’après-midi. Et avait amplement de temps pour un entraiment. Il suivit, quand même son mentor pour aller s’entrainer. De toute manière, c’était elle qui décidait quoi faire et lui, devait obéir.


Voir le profil de l'utilisateur http://coolfantasya.conceptforum.net
chapitre 13:
Chapitre 13
L’entraient au combat.

Quand les deux personnes prirent la route Pour l’entraient de la nouvelle recrue, Frankin ne savait pas où, son amie l’amène, mais il savait que c’était pour un entrainement de combat. Lumière d’Étoile elle, se dirigea vers le sud du village et espérait que l’ours brun arrivait à le suivre surtout qu’il c’était amélioré dans la course, ou c’était elle, qui s’épuisait sans le remarquer qu’elle avait bougé toute la journée. Du coup on aperçu les grands chênes. Les deux ours passèrent la zone sans donner un répit pour les admirer ou s’arrête.

-Nous somme Proche! On n’est plus très loin! Dit Lumière d’Étoile.

Frankin était heureux de l’apprendre mais aussi, il ne pouvait pas parler, son souffle devait rester neutre et n’ouvrir la gueule, sur aucun prétexte. Quand ils arrivèrent, ils virent une plaine sableuse. Des piliers de sable montaient vers le haut, comme des montagnes qui mesurait, au moins, dix mètres. Le clan du soleil avait choisi cette place car le sable pouvait amortir la chute des apprentis et évité des blessures trop grave. Les petites montagnes servent à pratiquer l’Équilibre et les attaque en hauteur ou bien aussi, les sauts. L’apprenti de la guerrière était arrivé et essaya de reprendre son souffle. Lumière d’Étoile le regarda avec amusement et le laissa reprendre la respiration avant de regarder la place avec émerveillement. Il trouvait ça assez spectaculaire, de voir un endroit aussi étrange.

-Qu’est ce que c’est? Demande Frankin, avec un peut de souffle à ses mots.

-Voici la plaine des piliers de sable! C’est endroit et proche des terre du clan des Astres mais comme il était dans nos terres, bien il on jugé bon de nous le donner. C’est ici que les apprentis apprennent à se battre. Le sable évite les baisures grave et certains dangers. Mais les piliers son utiles pour l’équilibre et les coups en saut. Expliqua-t-elle.

Frankin avança vers les piliers et se demandait comment ils font pour grimper. C’est alors que son ventre gargouilla de famine. L’ours se tenait le ventre avec un air désespéré. Lumière d’Étoile comprit que son ami avait faim et se trouvait injuste de laisser, à plus tard, le moment le plus important. Elle avança vers lui et lui tant une cuisse de chevreuils vers lui.

-Je crois que nous devrions manger, avant ton entrainement au combat. Dit la jeune ourse.

L’ancien ours de la ville accepta et ils s’installèrent pour manger. Quand il mangea le repas, Frankin bouillonnait de question qui voudrait bien posé à la guerrière mais ne savait pas par où commencer. De toute façon, ils sont en mode pause et ils doivent attendre de digéré leur repas. Quand Frankin fini sa part, il alla apporter les os dans un buisson, comme l’avait suggéré, la femelle et alla se remettre à sa place.

-Je me demandais quelque chose. Il a-t-il des règles que je dois savoir? Comme, pourquoi nous devons nous abstenir de manger? Demanda l’ours.

-Comme je te l’es dis, nous devons être les avant derniers à manger. C’est question de survit. Nous devons priorisé les couveuses, et le anciens ainsi que les enfants. Si les gens doivent manger avant eux, ça risquerait de ne pas être bon pour les plus faible, surtout les couveuses qui venaient d’avoir leurs petits. Elles seraient trop faibles pour nourrir les petits et ils risqueraient de mourir. C’est pire s’il aurait une pénurie. C’est pour ça que nous devons souvent chasser, pour le clan. Expliqua Lumière d’Étoile.

-Je comprends. Aussi, justement, si une femelle devient une mère, le mâle doit-il vivre avec sa partenaire?

-Oui! En principe, ils doivent vivre dans une grotte ou l’autre. Mais de toute manière, le couple c’était formé avant la naissance mais il se peut qu’une personne n’accepte pas le rôle et vie comme dans l’ombre. Reprit-elle.

Frankin compris se que la femelle disait. En réalité la vie dans des clans, dans la nature, était un peu comme la ville, sauf qu’ils n’ont pas des technologies comme la ville et vivent comme des sauvage à lance et autre chose de la des indigènes.

-Une dernière! Je me demande c’est quoi la légende du clan des Cieux? Demanda Frankin.

-C’est des anciens habitants de la forêt qui on été mort et nous surveille. Ils vivent parmi les étoiles et s’assurent que nous respectons les règles. On raconte que la nuit, on peut les voir mais c’est très rare et c’est souvent une personne proche qui pourrait venir te voir, par exemple. Dit-elle. Bien sûre, les guérisseurs on le privilège de parler avec eux.

Frankin avait un peu froid dans le dos. Voir un mort l’avait toujours effrayé mais aussi intrigué. Si sa mère venait le voir, un jour, il ne serait pas se qu’il ferait. Il se disait que Lune d’Aube avait bien de la chance pour avoir le don de les voir souvent. Quand la digestion était fini, Lumière d’Étoile se leva et fit signe à Frankin de la suivre. Quand ils étaient au milieu des piliers, la guerrière lui dit de rester là et celle-ci se plaça face à lui à 6 mètres de lui. Elle se positionnait pour un combat. Frankin ne savait que trop faire, on lui avait toujours dit de ne jamais frapper une femme, à part si elle avait vraiment cherché, et ne veux pas se battre contre Lumière d’Étoile, sur crainte de la blesser. Il se rappelait au parc, hier soir, et ça l’avait marqué. Mais la femelle n’avait pas l’intention d’écouter se qu’il aurait à jugé mais en un regard, elle savait ce qu’elle avait à faire, surtout à le première rencontre.

-Allez! Attaque-moi, Frankin! Ordonna la guerrière.

-Mais je risque de te blesser! Retoqua-t-il.

-Arrête de faire ton peureux! Ou tu veux abandonner? Dit-elle.

-Je n’abandonnerais jamais! Grogna-t-il.

-Alors, attaque, voir se que tu vaux!

Frankin fit sa première attaque et fonça vers elle. À quelque mettre d’elle, il essayait de lui sauté dessus mais Lumière d’Étoile se tassa d’un coté en l’esquivent. Le pauvre Frankin mangea lu sable en glissant, quand il avait atterrit sur le sol. La guerrière observait le mâle, à plat ventre. Elle avait un sourire amusé mais c’était sa nature.

-Quand on dit que tes prises ne serviraient presque jamais, c’était pour une situation comme ça. Cœur de Flamme, s’il avait été patient, il aurait put t’attaquer, le temps que tu étais sur le sol, en trin de manger de la terre. Il faut que tu essaye de trouver le point faible de ton adversaire, ou la paterne de combat et tu l’utilise à ton avantage. Explique-t-elle. Essaye de faire une feinte pour me déstabiliser!

Frankin se leva, secoua la tête et se mit en mode combat. Il observait la posture de son adversaire s’il pouvait trouver un moyen pour l’attaquer. Il refit la même technique, qui désespérait son mentor mais au lieu de sauter dessus, il alla la plaquer. Lumière d’Étoile l’Esquiva en sautant mais se fit prendre le pied par Frankin, qui avait prit l’opportunité de son esquive pour lui prendre le pied. Frankin alla la mettre au sol et la plaquer mais la guerrière fit un revirement de situation. Elle se fit atterrir sur les mains, fit une clef de jambe, coincent le bras de Frankin, pour qu’elle la lâche et se positionne, tête droite mais les jambes alla foncer sur celles de l’ours, pour le faire tomber. Frankin tombait à terre, à l’impacte.

-Pas mal! Tu as réussi à faire une faille en faisant croire à un autre que t’allait faire cette attaque mais tu lui avait fait tomber dans ton piège. Félicite-t-elle.

Lumière d’Étoile se leva et alla prendre son poste. Frankin lui, se mit en position de défense.

-Maintenant, je vais commencer à l’attaque. Tu dois intercepter mon attaque mais attention, tu dois aussi vérifier ma paterne et le mettre à ton avantage. Expliqua-t-elle. Tu l’avais déjà fait, à notre première rencontre, tu te souviens? Rajouta Lumie.

Frankin se souvenait de ça mais ne savait pas qu’il avait déjà fait ça. Mais quand il revenait à la réalité, la femelle Ourse fonçait vers lui, pour le plaquer. Surpris, Frankin l’intercepta et la lança de coté, vers un pilier. Lumière d’Étoile, elle, utilisait la force de propulsion de l’ours pour de propulser vers lui, fit un effet de ressort et alla vers lui en sautent. Celui-ci vit l’attaque et prit par les jambes, la femelle et la plaqua, dos au sol. Elle se fit métrisée comme ça. Quand Lumière d’Étoile se résonnait, elle fut fière du résulta de celui-ci. Elle se demandait même, si la prophétie parlait de lui. La femelle ne mettait pas la main dans le feu sans l’avoir prouver mais elle avait une intuition, au sujet des dits de la Paonne.

-Tu as bien travaillé! On va arrêter pour aujourd’hui. Il se fait tard. Dit-elle.

Soulagé, Frankin lâcha l’ourse, qui se leva d’elle-même, mais sentit un douleur au articulation. Lumière d’Étoile était sur le point de paniquer mais au final, elle fit un sourire, amusé. Elle savait que c’était les efforts qu’il avait fournit, qui n’était pas à son habitude.

-Et bien, ça va dormir, ce soir! Bon! Reste assis, quelque minutes, je vais aller chercher de quoi, pour le clan. Je reviens! Dit-elle, avant de partir de la plaine des piliers de sables.

Frankin restait seul pendant quelque minute. Il resta depuis trente minutes et trouvait ça long. Il s’étira pour faire passer la douleur et se demandait où pouvait être partit, la femelle. Il était inquiet. Il pensait, si c’était bien d’aller la retrouver ou de retourner au clan, demandant de l’aide au clan, pour la retrouver. Il jugea bon d’aller au camp pour les prévenir. Il alla en route quand une masse argenté lui fonçait dessus, le faisant glisser, à nouveau vers un pilier. Il secoua la tête. Quand il reprit conscience, il ouvrit les yeux et une main l’empoignant le col, avant du coup et le plaça, brusquement, au sol. Après un gémissement de douleur, il rouvrît les yeux et vit Crocs d’Argent, le lieutenant du clan du Soleil. Il avait un sourire sadique que l’ours avait froid dans le dos. Il avait la bouche, que du sang frai lui coulait des dents. Frankin imaginait qu’il avait surement eu à voir avec la disparaissions de la femelle ourse et jugea qu’il sera le prochain sur sa liste.

-Pourquoi vous faites ça? Où est Lumière d’Étoile?! Demanda l’ours, un peu effrayé de la réponse.

-Tu veux vraiment le savoir? Demanda-t-il. Je l’ai tué et toi tu seras le prochain. Elle n’aurait pas du t’amener dans ce clan et c’est ça qui en était réservé à cette tête de souris. Un mort bien sanglante! Répondait le lieutenant.

Frankin sentit, en lui que c’était sa faute. Il aurait voulut le laisser le tuer mais un partit de lui voulait défendre l’honneur de Lumière d’Étoile. Une partit de lui donnait un force agressive, qui prit le bras de Crocs d’Argent et le lança plus loin en se dégagent de la prise d’Étranglement du loup. Le canidé gris se mit sur patte et fonça vers lui. Frankin c’était souvenu de se que la femelle lui avait expliqué, il esquiva l’attaque du loup qui se remettait à la charge mais se fit prendre quand Frankin le prit par les bras, se jeta sur le sol et donna un coup de pieds au ventre et le fit revoler par-dessus son épaule. Avant qui vole sur une autre piste, il prit la queue et le tape sur le sol furieusement. Il se releva, tendit que le loup était à moitié sonné et se fit retourner devant l’ours, qui embarquait sur lui et frappa le loup à plusieurs reprise. Il alla en fini avec lui, malgré les plainte du loup mais une vois féminine l’interpelait.

-Je peux savoir ce que vous faites, vous deux? Demanda Lumière d’Étoile.

Frankin et Crocs d’argent se retournaient vers elle et on la vit, accompagné de chance Pourpre. La femelle croisa les bras en taponnant du pied tendit que Chance Pourpre fit un air embarrassé.

-Heu! Frankin, tu es en trin de le tuer là! Rajouta l’ourse.

-Une chance qu’on était venu à temps, sinon tu serais mort, Crocs d’Argent! Réplique Chance Pourpre.

-Lumie! Tu es vivante? Exclama Frankin, en allant voir son amie.

-Bien oui, qu’elle question. Chance Pourpre m’avais intercepté dans la forêt en me parlant de tout et de rien, j’ignore pourquoi. Dit la femelle ourse.

-Et bien, c’était de ma faute! J’ai demandé à chance Pourpre de l’intercepté et de faire gagner du temps, le temps que je teste Frankin, si sa loyauté était bon. Il a passé le teste! Dit Crocs d’Argent, d’un air mal en point.

-Et bien, je ne sais pas si c’était un teste mais pour moi c’était un acte suicidaire! Tu sais que Frankin aurait put te tuer, Crocs d’Argent. Dit Lumière d’Étoile.

Le Loup fit un sourire embarrassé. Frankin lui se sentit un peu mal d’avoir blessé son lieutenant mais comme c’était un teste, ce n’était pas trop grave. L’important c’est qu’il ne soit pas mort et personne le lui en voudrait. L’ours alla aider le loup, accompagné du lièvre qui aida le lieutenant, blessé, à se relever et l’amenèrent clan, accompagné pas Lumière qui les suivait de près. Quand ils arrivait au camp. Lumière d’Étoile disait aux mecs d’aller dormir et qu’elle alla amener le loup chez la guérisseuse. Chance Pourpre donnait le tour à la femelle et amena Frankin à sa tanière. Quand il était dans la tanière de chance Pourpre, le lièvre montrait à l’ours, son coin pour dormir et le concerné alla se mettre au lit. Avant de dormir, une question lui trotta dans la tête de l’ours qui consternait un peu le lièvre, qui allait fermer l’œil.

-Dit, Chance Pourpre, Pourquoi tu avais été dure avec ton grand-père? Il voulait juste faire comprendre au nouveaux, les étendus des histoires de vos passé. Dit Frankin.

-J’ai toujours détesté cette histoire. Je me souviens que j’avais eu peur de mourir, à cette époque et me le faire rappeler, m’embarrassais. J’avais l’air d’un trouillard, à l’époque. Avoua, le lièvre.

-Tu étais qu’un gosse! C’était normal d’avoir eu peur. Je serais terrorisé, à ta place. Déjà que tu n’étais pas seule. Rassura Frankin, à son ami.

-Justement! Tu sais avec Cœur de Flamme, l’ancien lieutenant traitre? C’était le père de Cœur de Flamme. Il avait eu une dispute avec le père et la mère et devant les yeux de ce renard il avait tué la mère sans pitié. Ça nous avait marqué, tous les trois. Surtout Cœur de flamme qui avait juré de le tuer s’il le voit. Dit Chance Pourpre.

Frankin se sentit un peu nul d’avoir posé cette question. Il était désolé pour Cœur de Flamme et de ce qui était arrivé. Ce renard n’avait pas eu de chance. Chance Pourpre voyait que l’ours était mal allaise. Il essayait de lui rendre le sourire.

-Frankin! Ne t’en fait pas! C’est du passé, tout ça. De toute manière, ça arrive un jour ou l’autre. Et toi? Qui était tes parents? Demande Chance Pourpre.

-À vrais dire, je n’ai jamais connue mon père et ma mère, elle était morte quand j’étais tout petit. Un chien, Nommé Frank, qui se faisait passer pour mon père adoptif, m’avait dit, un jour que des braconniers avait tué ma mère. Elle était recherché, je ne sais pas pourquoi. Frank m’avait amené en lieu sûr pour évité que je sois tué, comme ma mère. Dit Frankin.

À c’est mots, Chance Pourpre en était désolé pour lui. Il n’avait jamais connu, très longtemps, la chaleur de la mère et ce dénommé Frank ce n’était pas plus qu’un père.

-Tu sais quoi? Oublions tout ça et dormons! Demain sera un autre jour. Dit toi que si tu apprends se que Lumière d’Étoile t’avais apprit, tu seras vite un guerrier.

Frankin sourit avec les mots positifs du lièvre. Ils se disent bonne nuit avant de fermer les yeux, pour être en forme, demain.

chapitre 14:
Chapitre 14

Une rencontre nostalgique.

Dans la forêt, entrant dans l’orée du parc, une chatte blanche entre pour se promener. On lui avait dit que la promenade pouvait donner de l’inspiration. C’était Yuna, qui, après 3 semaines qu’elle n’avait pas vu son ancien ami, Frankin. Il fallait dire que depuis qu’il était partit, la chatte se faisait morose. Elle n’aimait pas Brooke et c’était compensable. Cet ours dirigeait d’une manière rude, alors que Frankin travaillait avec les filles, plutôt. Yuna avait peur que son ami, ours aurait eu de gros problème avec les sauvages. Les feuilles tombaient avec un couleur rouge, jaune ou orange, c’était l’automne. Elle se renfonça dans la forêt, sans trop réaliser se qu’elle ferait pouvait la nuire. Dans les coins sombre de la forêt, caché dans les bosquets, quelqu’un était en trin de décortiquer un quelque chose, quand l’individu vit Yuna, sans qu’elle l’aperçoive. Quand tout était calme. Yuna avait entendu des bruits de pas rapide. En se retournant vers les sons, il était trop tard. Une masse corpulente l’avait attaqué et jeté sur le sol. Quand yuna était sur le sol. Elle en était pétrifiée. Elle suppliait l’individu de la laissé en vie.

-Je vous en pris! Je ne voulais pas vous déranger! Je vous en surplis de me laisser vivre! Demanda grâce, la chatte blanche, l’air horrifié.

Du coup, l’individu arrêta de grogner. Il s’adouci et avait un air à l’avoir déjà vu. Il se leva laissant respirer la chatte et celle si fut soulagé.

-Yuna? Questionna-t-il.

Yuna ouvrit les yeux. Elle venait d’entendre son nom et la voix était familière. Quand elle se retournait vers son agresseur elle fut surprise mais heureuse de voir que c’était quelqu’un qu’elle connaissait mais surprise qui était devant elle. Un ours brun, aux yeux verts se tenait devant lui. C’était Frankin qui là regardait d’un air embarrassé et désolé de l’acte qui avait fait.

-Frankin! S’écria la jeune chatte.

L’ours lui sourie heureux de la voir. Yuna sauta dans les bras de son ami qui enroule ses bras autour de son amie. Ils étaient heureux de se voir. Du coup, elle remarqua que Frankin n’avait pas son nœud papillon mais était habillé d’un accoutrement de la vie sauvage.

-Dit Frankin, Pourquoi es-tu habillé comme ça? Demanda Yuna.

-Bien, Je suis maintenant dans un clan. L’amie que je t’ai parlée, une fois, elle était venue me chercher. Expliqua Frankin. Je suis devenue son apprenti, le temps que je comprenne les fonctions de leurs règles.

-Un clan? Qu’est ce que c’est? Demande la chatte.

-Un clan et un regroupement d’individu de l’état sauge. On m’avait dit qu’il en avait quatre et je fais partit du clan Soleil. Je sais que c’est assez complexe mais, pour le moment, je me nomme comme je suis, le temps que je m’adapte aux règles et à la coutume. J’aurais, un jour, un nom de guerrier, qui prendra la place de mon nom actuel. Expliqua Frankin, en s’assissent à coté de son amie.

-Sais-tu comment ils vont t’appeler? Demanda-t-elle.

-Je ne sais pas, c’est le chef qui fera la nomination de mon nom, un jour. C’est assez compliqué. Répondit l’ours.

Du coup Yuna fut heureuse pour son ami mais aussi triste que leur destin s’était éloigné. En même temps, l’ours était heureux de voir la chatte blanche mais ces amies lui manquaient. Mais il ne voulait pas retourner par en arrière, il avait tellement de chose qu’il avait apprit avec son clan qu’il ne pouvait pas leur tourner le dos, surtout Lumière d’Étoile. Elle avait tellement travaillé avec lui, il ne devait pas abandonner. Du coup, Yuna vais eu une question en tête.

-Les autres te manquent? Je veux dire, le groupe, tes amis et Frank? Demanda la chatte.

-Un Peu mais j’ai décidé de devenir un être de la nature car je suis sûre que c’est mon destin. De toute manière, ou tu veux que je travaille après avoir tout perdu? Dit Frankin.

Yuna Fut un peu triste pour lui. Il avait tout perdu mais heureuse car il a retrouvé une nouvelle vie avec ses nouveau amis. Un instant, une question lui germait. Son sourire disait long, qui fit froid dans le dos à l’ours.

-Dit Frankin, Ton amie, n’est-elle pas ta petite copine? Tu n’as pas fait de petits avec elle? Dit-elle mesquinement.

-Bien sûr que non! On n’est juste des amis et rien d’autre! Répondit-il, la figure rouge comme une tomate.

Yuna rigolait, d’un air mignon. Elle n’arrivait pas à croire qu’il ne croyait pas en lui. Il cache vraiment ses sentiments lui. Mais au font d’elle, elle sait que cet Ours succombera au charme de l’ourse et voudrait la conquérir. Surtout que Yuna se rappelait d’une phrase que Frankin avait dite, une fois, qu’il l’avait trahi. Un instant, elle se rappela que un jour, Brooke, c’était vanné qu’il avait vu une belle ourse, sauvage et disait qu’il lui faisait de l’effet. Yuna se demandait si c’était la femelle qui avait recueillit Frankin au clan du Soleil. Il avait décrit la femelle avec les détailles qui avait et Yuna s’en souvenait.

-Dit Frankin? Ton amie, Elle est comment? Demanda Yuna.

-Bien, Une ourse, Brune pâle, claire, deux mèches frontales avec un peu de rose sur les mèches, une chevelure courte, un corps assez sexy avec de beaux yeux bleus turquoise. Décrivait-il.

Yuna était abasourdit. C’était la description de la femelle que Brooke avait vu dans le parc, en allant travailler. Elle se demandait si c’était une bonne idée qu’elle devait prévenir Frankin que son amie avait été vu par le Grizzly Pour pousser l’ours à avancer dans ses débat amoureux ou c’était mieux que non.

-Et bien Brooke avait décrit ton amie à la perfection se ventant de l’avoir séduit. Avoua Yuna.

Frankin arrêta net la conversation. Il ne savait pas trop quoi dire de cette révélation. Il ne croirait pas que Lumière d’Étoile serait amoureuse de ce type sinon, ça se verrait. Du coup, Frankin commença à pouffer de rire et tomber sur le sol en éclatant d’euphorie. La chatte ne comprenait pas se qui se passait. Frankin reprit aussitôt le dessus de son sérieux et expliqua se qui en pensait.

-Yuna! Je ne crois pas que mon amie Lumière d’Étoile serait amoureuse de se type. Brooke et tout ce que cette guerrière mépris! Expliqua-t-il.

Du coup, la chatte se mit à rire, à son tour. Elle voyait bien que ce Brooke ne disait que ça pour ce venté vers les autres. Un instant, Frakin bougea ses oreilles car il avait oublier qu’il devait être au camp avec le gibier, avant ce soir et aussi des bruits se fit entandre. Il se retourna vers la chatte blanche pour lui parler.

-Tu devrais entrer en ville! En principe, je suis supposé de te chasser de nos terre mais je ne l’est pas fait. Tu as juste bien de la chance d’avoir tombé sur moi et non une autre. Ils seront moins gentils avec toi. Expliqua Frankin, en se levant.

-On va se revoir, un jour? Demanda yuna.

-Probable! Mais je t’en pris, ne t’aventure jamais dans la forêt! Je ne veux pas qu’il t’arrive de quoi par ma faute. Expliqua Frankin.

Yuna accepta se que son ami lui avait dit. Ils se donnent un point de repère, qui est dans le parc, au soir, un jour et se quitta en se disant au revoir. Quand Frankin était seul. Il alla prendre la proie dans l’endroit où il l’avait laissé mais en portant la proie, il se dirigeait vers un point d’eau. Laissant sa proie au rebord et alla dans l’eau pour enlever l’odeur de la ville. Il ne voulait pas avoir des problèmes avec le camp et se faire juger, infidèle. Quand sa baignade était finie, il ressortit et alla au clan avec l’animal mort. Avec un peu de chance, le vent et les pas de course pourrait sécher vite tout ça. Quand il était arrivé au campement, Frankin ramenait une proie à la réserve, quand Crocs d’argent alla le voir.

-Frankin! Je crois que Constellation de la Terre voudrait avoir une conversation, dans son entre, en privé, avec toi. Elle n’avait pas l’aire contente, depuis que Cœur de Flamme lui avait parlé. Expliqua le Loup Gris.

En entendant cela, Frankin avala sa salive. Il se disait bien que le renard roux était dans les parages et avait vu la conversation de la chatte blanche et lui. Sans rouspéter, L’ours alla voir la meneuse, pour savoir ce qui avait de à dire. Quand il arriva vers la tanière de la meneuse, Cœur de Flamme et Lumière d’Étoile sortaient de là et croisèrent Frankin. Lumière regarda Frankin d’un air à se demander se qu’il lui arrive alors que Cœur de Flamme avait un air moqueur. L’ours voulut expliquer ce qui c’était passé mais la voix de la meneuse résonnait appelant le nom de celui si. Il ne pu rien dire et alla voir la meneuse. Le renard allait dire un commentaire là-dessus mais Lumière d’Étoile lui donna un coup sur la tête. Elle se retournait vers la direction de Frankin espérant qu’il s’en sortirait et pour expliquer se qui avait à dire. Quand il entra dans la tanière de constellation de la terre, c’elle-si lui dit d’entrer. Quand il entra, la cheffe regardait le mâle d’un air mécontent. Il s’approcha d’elle pour parler avec elle et expliquer se qui avait fait.

-Frankin, Je voudrais savoir, qu’est ce que tu avais fais, cette journée? Et je peu savoir, qui était cette intruse que tu parlais avec? Demanda la cheffe, les bras croisés.

-Et bien, c’est une amie quand j’habitais en ville. J’était heureux de la voir, c’est tout mais je lui est dit de ne plus s’aventurer ici. Elle ne viendra plus ici, je vous le promets. Avoua Frankin, d’un air désolé.

Un instant, la vieille ourse regarda le plus jeune. Elle était septique sur les dits de Cœur de Flamme mais aussi ne savait pas trop croire ce jeune homme.

-Dit Frankin? Comme je t’ai devant moi et ma petite fille n’est pas là, je vais te poser une question. Je veux que ça soit ta réponse et non celle de Lumière d’Étoile. Dit la cheffe en prenant un arrêt. Est-ce que tu t’ennuis de tes semblable? Est-ce que tu trouve que la vie à l’état sauvage est si compliqué que ça? Je ne te forcerais pas à rester si tu n’as plus envie! Questionna-t-elle.

Dut coup, L’anciens ours de la ville sentit un point au cœur. Comment la cheffe pouvait penser ça? Il avait mit corps et âme pour apprendre les règle du clan. Mais il ne fallait pas oublier que ce n’était qu’une question et que constellation de la Terre ne voulait que le bien être de Frankin.

-J’avoue que oui, ils me manquent, mais j’ai décidé, par moi-même de venir ici, pour devenir un membre de clan et de servir le clan, peu importe que je laisserait ma peau ou non. J’ai perdu ma famille, en ville et je ne veux pas perdre celle-ci. J’ai juré fidèlité et je tiendrai mes parole. Dit Frankin.

Du coup, Constellation de la Terre souria. Elle était satifaite des dit du jeune homme et lui mit une main sur l’épaule pour le soutenir et le rassurer.

-Je te crois sur parole! Ma petite fille t’as transmis son alégense et sa loyauté. Tu sera un très bon guerrier mon cher Frankin. Dit la meneuse avant de continuer. Mais demain, je laisserai Lumière d’Étoile se reposer et je vais te tester, mon cher.

-Me tester? Surpris Frankin.

-Tu sauras demain matin. Je vais organiser les patrouilles et viendrai te chercher, à la suite. Tu peux disposer et dire à Lumière d’Étoile que tout va bien. Elle était triste après avoir sut se que tu avais fait cette avant midi. Dit la meneuse.

Frankin salut à cheffe et courut voir sa mentor pour la rassurer. Quand ils se croisent. Frankin lui disait se qui c’était passé avec la chatte et se n’était que des retrouvailles. Lumière d’Étoile était un peu septique mais rigolait car c’était comme quand Lumière d’Étoile avait fait quand elle avait rencontré Frankin. Et finalement ça se passait bien.

Voir le profil de l'utilisateur http://coolfantasya.conceptforum.net
Chapitre 15:
Chapitre 15

Montre-moi ce que tu vaux.

Aux petites heurs du matin, tout le monde sortirent des tanières respectives. À par quelque couveuse qui restent avec leur petits. Des patrouilles se formèrent. Lumière d’Étoile sortit de sa tanière en étirant les bras, en l’air prête pour une journée d’entrainement et pour aller voir son Apprenti, même s’il est plus vieux qu’elle. Elle alla à la tanière de chance Pourpre quand Crocs d’argent alla la voit pour l’intercepter. Elle se retourna vers le loup argenté mais celui si fit une expression facial, qui en disait long. Mais comme le sourire narquois du loup en disait d’avantage, il le laissa exprimer.

-Je suis désolé, Lumière d’Étoile mais Constellation de la Terre voudrait faire un tête à tête à Frankin, si tu vois se que je veux dire? Dit-il.

-Quoi? Elle veut faire un rencarde? Demanda-t-elle. Elle est trop vielle pour ça! Ria-t-elle, d’un aire plaisantin.

-He! Quoi! Non! Je voulais dire qu’elle voulait le tester! Paniqua le loup.

-Je sais ce que tu voulais dire! Frankin me l’avait avoué, de toute façon. Je voulais voir s’il allait bien. Mais comme ma grand-mère voulait que ça soit secret, je vais laisser c’elle là à s’en occuper. Dit la jeune ourse en tournent les talons. Tu lui diras bonne chance Pour Frankin de ma part! Rajouta-t-elle.

Quand Lumière d’Étoile sortit du clan pour ses entrainements, Crocs d’Argent alla vers la grotte où l’ours brun foncé, dormit comme une buche. Il se demandait bien comment cet ours faisait pour être fort et être chanceux mais pouvait être aussi bête. Malgré ça, il avait un atout hors pair. Comme le lièvre était sortit et aller pêcher, Crocs d’Argent ne voyait pas d’inconvenant à le réveiller, à sa manière. De toute manière, la meneuse avait besoin de ce jeune homme, pour le tester.

-DEBOUT LÀ DEDANS! S’écria le lieutenant.

D’un bon, Frankin se réveilla en panique. Il avait fait un rêve qui lui plaisait mais avait été réveillé par les cris du loup.

-Mince! Pourquoi tu m’as réveillé? Demanda Frankin en se frottant la tête.

-Constellation de la Terre te demande à sa tanière! Et au faite, tu n’étais pas en trin de rêver de Lumière d’Étoile, par hasard? Demanda le lieutenant.

-He! Non! Pas du tout! Paniqua Frankin, d’un air gêné.

Crocs d’Argent rigolait un peu de la situation de cet ours et lui fit signe qui pouvait aller voir la meneuse. Frankin, lui, sortit de la tanière de son ami lièvre pour se diriger vers la où la cheffe habite. La meneuse l’attendait à son antre. Quand elle le voyait venir, elle lui sourie avec un air soulagé mais sournois.

-Et bien, je me demandais quand tu allais venir, Frankin! Désolé si je n’ai qu’envoyé mon lieutenant à la place que je vienne en personne mais j’avais eu des choses à faire et des nouvelle à entendre. Dit-elle.

-Bien, je suis là maintenant! Répliqua-t-il d’un air timide.

Fankin ne savait pas s’il serait à la hauteur des teste de la meneuse. D’un sourire et d’un rire amusé elle lui demanda de la suivre à l’extérieur de la grotte principale, du clan. Quand ils étaient sortit, Constellation de la Terre se retourna vers le jeune ursidé pour parler de ses trois testes.

-J’ai trois teste à te faire. Nous allons procéder par les deux premiers. Tu dois me trouvé deux oiseaux, une brindille de chêne, encor intacte et de la poudre d’or, qui se trouve dans la grotte, où il a les plaines du soleil. Dit la meneuse. Je t’attendrai à la plaine des pilés, pour ton dernier teste.

Fankin accepta le teste et alla chercher ce que la meneuse demandait. Ce n’était pas compliqué mais la poudre, Lumière d’Étoile avait oublié de préciser ce que c’était. Pendant que Constellation de la Terre s’en alla, le laissa seul, l’ours alla chercher se que la cheffe avait demandé. Il alla aux grand chênes donc il trouva deux oiseaux, un hibou chassé avec une pierre sur la tête et l’autre, un peu plus loin, faisant une arc à flèche et des flèches, comme la jeune femelle lui avait expliqué et tua un autre, qui était un faucon quoi que le hibou lui avait donné du file à retordre car ce volatile de la nuit, lui picorait la tête et par prise de colère il lui avait lancé une pierre. En suite c’était le tour de la branche de chêne. Il grimpa dans un arbre essayant de retrouver une branche, intacte, comme la cheffe avait dit et prit une branche. Quand il la prit, la branche qui tenait le pied, céda et celui-ci tomba sur le sol. Quand il se leva, il espérait que sa branche allait bien mais là, tout va. Il se leva pour aller chercher la poudre d’or. Quand il arriva vers les plaines du soleil, il essaya de chercher la grotte mais ne trouva rien, quand une louve venait derrière lui. Une louve blonde à une carrure séduisante, se tenait derrière lui.

-Salut toi! Dit-elle.

Frankin se retourna et la vit. Il se disait qu’il avait vu à quelque part mais ne savait pas où. La louve se disait que c’était l’opportunité de ne par révélé son identité.

-Tu viens Pour la poudre d’or? Demanda-t-elle.

-Oui! C’est se qu’on m’avait demandé. Révéla-t-il sans trop parlé de constellation de la Terre.

-Bien! Suis-moi! Dit-elle, en prenant les devant.

Quand ils arrivèrent dans la grotte, elle avait une lueur doré qui se trouvait au font. Quand ils arrivèrent. Frankin fut impressionné de ce qui se trouvait. La louve sourie à l’ours et prit son saque et prit, un peu de la poudre.

-Aller sert toi, Frankin! Dit-elle.

Frankin se fit rappelé à l’ordre par la louve, prit son sac et ramasse aussi, de la poudre d’or. Une question lui chicotait, pendant ce temps. Qui es t’elle pour savoir son nom.

-J’ai une question, qui es-tu? Demanda l’ours.

-Je suis Patte de Pureté! Du clan du soleil! Dit-elle en riant.

Frankin fut surprit des dits de la femelle canidé. Il put comprendre qu’elle venait du même clan mais elle est encor apprentie. Elle ne devrait pas tardé être une guerrière, comme Lumière d’ Étoile avait dit. Quand il sortit de la grotte, Frankin demanda des réponses à la jeune louve.

-Tu peux me dire pourquoi nous devons faire ça? Demande l’ourse.

-Lest trois choses à allez chercher? Chaque objet, fera partit de toi, quand les teste sera fait. Je suis pose que Lumière d’Étoile t’attend à la zone d’entrainement? Dit Patte de Pureté.

-Non! Constellation de la Terre. Avoua Frankin.

-Ho! Quelle chance que tu as! Moi je dois allez voir mon mentor dans notre forêt. Je dois te dire, bonne chance alors. Dit-elle en courant et lui disant au revoir.

Quand l’ours fut seul. Il se dirigea vers la plaine des pilés. Quand il arriva avec les trois objets, Constellation l’attendait avec impatience. Elle se demandait quand il serait au rendez-vous. Quand il arrivait devant la cheffe, celui-ci laissa tomber les trois trucs, qu’il fit sourire la meneuse.

-Très bien, Frankin! Là maintenant, tu es prêt pour ton teste final? Demanda la meneuse.

Frankin fit oui de la tête, en signe qui était prêt, même si cela lui faisait peur. Constellation de la Terre lui fit signe de la suivre et alla plus loin, passant par les pilés. Quand ils arrivèrent dans un coin, la meneuse se mit devant lui, les bras croisé.

-Je veux que tu m’affronte! Je veux te tester si tu es apte de devenir un guerrier ou non. Explique Constellation de la Terre.

Affronté la meneuse? Frankin fut effrayer de l’affronter. S’il n’arrivait pas à la satisfaire dans le combat, qu’est ce qui serait de lui. Il savait que battre cette femelle c’était presque impossible. Elle était une ourse très forte et se n’est pas pour rien qu’elle fut nommer cheffe, pas seulement pour le combat mais aussi ses techniques de combat et sa posture assez effrayante. Comme il n’avait pas le choix, il devait se mettre en action, acceptant le défi. L’a grande meneuse fit un sourire pour accepté le combat. Sans trop bougé, la chef se plaça une jambe derrière l’autre mit le bras vers le dos et leva la main visible faisant signe à son adversaire à venir faire le premier coup. L’ours se prépara et passa en courant vers la vielle femelle, en réfléchissant à une tactique de combat. Il essaya avec une glisse pour prendre vers les jambes, Constellation de la Terre pour lui faire tomber mais cette dernière leva une jambe laissant l’autre à découvert. Frankin profita de freiner sa glisse, avec une main et aller faire une jambette à celle-ci. Constellation de la Terre, malgré que le coup ait marché, elle n’avait eu aucun mal à faire une grande roulade pour fracasser l’ornement qui est au bout de ses cheveux et qui vient frapper le visage du mâle, qui se fit glissé vers l’arrière. Quand la vielles ourse se remit sur les pattes arrières, elle se disait que c’était son tour d’attaquer mais ne fit que donner un violant coup de point dans le sol faisant une fissure qui se dirigeait vers Frankin qui avait vu juste et c’était tassé sur le coté. Il se releva assez vite quand il vit la meneuse être proche de lui et le plaquer au sol. Frankin se demandait bien comment la meneuse avait fait pour venir si vit. L’ours fit un revirement de situation en dégagent le bras de Constellation de la Terre pour sortir de l’emprise de celle-ci. Dégagé de l’étreinte, Frankin fit une autre tentative en faisant une semi roulade en arrière mais bascula ses jambes vers l’avant pour frapper la cheffe au visage, avec ses pattes. La meneuse recula un peu. L’ours voulut donner le coup de grâce mais quand il alla attaquer la vieille ourse, quelque chose lui barra la route, dos à lui, mettant un bras devant les deux personnes. Les deux n’avaient aucun mal à reconnaitre Lumière d’Étoiles qui avait décidé de s’en mêlé. Constellation de la Terre était nervé et Frankin en était contrarié.

-Mais Lumière d’Étoile, qu’est ce que tu fais là? Demande Frankin un peu paniqué.

La meneuse avait voulut dire la même question mais en voyant son sourire avec défi, en vers la grand-mère, la cheffe n’avait aucun mal à savoir se qu’elle avait en tête. Un instant, la jeune femelle ourse prit parole.

-Ne t’en fait pas, Frankin, je ne voulais pas prendre ta défense mais avoir une tête à tête avec ma grand-mère. Prouver que je peux la surpasser. Expliqua-t-elle

Elle se retourna vers sa grand-mère qui fit un oui de la tête pour accepter le défi de Lumière d’Étoile. La jeune ours ne se fit pas prier et fonça vers la cheffe pour préparer un coup. La jeune fit un faille, alla attaquer vers la figure et la meneuse prit le poing. Lumière d’Étoile profita de cette poigne pour avancé vers la plus vieille, la déstabiliser en la basculant d’un coté et lui faire une jambette. Constellation de la Terre ne s’avoua pas battu, se reprit sur pieds et renversa la situation en gardant le poing de sa petite fille et la faire tomber sur son dos ainsi la faire basculer sur un des piliers de sable. La meneuse se releva avec difficulté mais ne tarda pas à aller attaquer la jeune femelle. Lumière d’Étoile se leva, sonné par l’attaque et alla se préparer pour le coup de la grand-mère ourse. D’un coup, il avait une silhouette qui se précipita vers Lumière d’ Étoile, avec des intentions douteuses, l’arme à la main. La cheffe avait vu ça et se précipita, plus vite que prévu, vers sa petite protégé. Frankin avait vu cette situation mais ne pouvait que parler.

-Lumière d’Étoile attention! C’écria-t-il.

La femelle avait entendu le cri de son ami mais pas le temps de réagir, Constellation de la Terre l’avait plaqué au sol, recevant le coup de poignard en plain dos, visa vit le cœur. Le couteau était assez large pour transpercé le cœur via le dos. La femelle ne fit qu’une grimace de douleur, à l’impacte de larme blanche mais était écroulé sur Lumière d’Étoile. Quand l’assaillant avait enlevé son arme du corps de la vieille, il vit Frankin lui courir après. Mais l’ennemi était trop rapide, il fuyait le mâle, sans trop de difficulté. Quand Frankin revenu, bredouille vers les femelles, après avoir été semé par le mystérieux asseyant, il vit Lumière d’Étoile, pleurer sur le corps de la meneuse, suppliant le clan des Cieux de lui donner une de ses vie. L’ours, triste de voir ça, il alla voir son amie pour lui mettre un main assurent sur les épaules de celle-ci.

-Tu sais, elle n’était pas morte pour rien mais elle t’avait sauvé la vie. Imagine si tu étais à sa place… Dit-il avec un peu de larme au visage.

Lumière d’Étoile se retourna vers Frankin, le regarda, quelque instant. C’est alors que quelque chose bougeait, sur les jambes de la jeune ourse, suivit des gémissements de douleur. Lumière d’Étoile se retourna vers Constellation de la Terre qui se réveilla et se leva, mal en point. Frankin, lui, était effrayé de voir ça. Il ne trouvait pas ça possible. La jeune ourse sauta au cou, à sa grand-mère pour souhaiter le retour par mit eux.

-Comment c’est possible? Demande Frankin, ébranlé par la situation.

La meneuse prit parole avec un peu de douleur dans sa voix.

-Simple! Quand les chefs de clan, sont nommé ainsi, ils on sept vies. Des vies de soutien que le clan des cieux te donne et te soutienne. Si un chef meurt, une vie part, donc une âme sort de l’hôte. Nous revenons à la vie, que les membres vitale se fit cicatriser, comme si on serait blessé en guerre. Expliqua la meneuse.

-Ça veut dire qu’il vous reste six vies? Demanda Frankin.

Un silence se fut, Constellation de la Terre regarda Lumière d’Étoile, d’un air perplexe, la jeune femelle se détacha de la grande ourse et l’aida à se lever. La meneuse changea de sujet aussi tôt.

-On doit retourner au clan. J’ai des choses à parler avec Crocs d’Argent. Nous parlerons de ça un jour ou l’autre. Nous devons nous dépêcher. Dit la meneuse. Frankin, ramasse se que tu avais été cherché et viens avec nous.

Frankin fit signe de oui de la tête, alla chercher les objets et alla rejoindre les filles. Quand il était rentré au camp. Constellation de la Terre était dans son entre et parlait avec Crocs d’Argent. Lumière d’Étoile alla dans sa grotte et Frankin alla rejoindre la grotte de Chance Pourpre qui mangea, à ces cotés. L’ours avait beau être questionné par le lièvre mais celui-ci ne parlait presque pas. Après manger il se reposa et laissa Chance Pourpre sortir de la grotte. Il regarda le plafond de la tanière se demanda se que la cheffe cachait. Voulait-elle cacher de quoi à la guerrière ourse? Il était heureux d’avoir fait de quoi de grandiose avec la cheffe du clan du Soleil mais démoralisé par l’attaque d’un ennemi et ne pas pouvoir le rattraper. Il somnola un peut quand la cheffe cria pour une réunion général.



Capitre 16:
Chapitre 16
La réunion des clans.

Au centre du camp, tout le monde se dirigeait vers le promontoire. La cheffe avait fini de parler avec son lieutenant et désirait avoir l’attention du clan. Frankin sortit de la tanière car Chance Pourpre avait été le chercher pour savoir se que la meneuse avait à dire. Les garçons rejoigne Lumière d’Étoile qui était dans la foulé. Cœur de Flamme était vers la droite avec Lueur Vive et Patte bleue. Vers l’avant Patte de Pureté était plus en avant. L’ours se sentait observé par le renard qui c’était décidé de l’observer d’un air narquois mais Frankin ne fit qu’un regard en coin lui révélant qui n’avait pas intérêt à déconner. Le renard ne fit plus rien et contenta de regarder la meneuse. Ainsi Constellation de la Terre prit parole.

Aujourd’hui, je vais parler de trois choses de la plus haute importance. Je vais commencer par un baptême d’une apprentie qui était dévoué à la tâche. Patte de Pureté, je te somme de venir à moi! Dit la meneuse.

La jeune louve avança vers l’avant, devant la meneuse où elle était. Crocs d’Argents était fier, à en jugé le comportement qu’il avait.

-Je demande au clan des cieux de bien vouloir se pencher sur cette jeune apprentie, qu’elle avait travaillée fort pour devenir une guerrière. Dit la meneuse en levant les yeux et les rabaissa vers la louve, à la suite. Patte de Pureté, promets-tu de suivre les règles que ton mentor t’avait enseignées et les respecter à la lettre?

-Oui je le jure! Dit la concernée.

-Par les Pouvoirs qui me sont donné, je te nomme après en, Lune de Pureté! Que ton père, Crocs d’argent soit fier de toi! Dit la cheffe en regardant du coin de l’œil, son lieutenant, qui fut assez nerveux. Tu peux allez voir la guérisseuse, elle te posera ta marque et ton emblème. Rajouta, la meneuse.

Frankin Était abasourdit. Lune de Pureté? La fille de Crocs d’Argent? Il avait tout vu. Ainsi, Constellation de la Terre continua sa conversation, pendant que Lune de Pureté alla dans la tanière des guérisseuses.

-J’ai une nouvelle assez troublante à vous dictée. Au courant du teste de Frankin, un individu du clan de la Lune avait été dans nos terres pour faire un attenta de meurtre. Il c’était prit à Lumière d’Étoile mais je m’étais interposé entre lui et elle. Ne vous en faite pas, rien de grave c’était arrivé mais j’aimerais que si ce genre de cas vous arrive, je veux le savoir et ne le gardez pas secret. Continua la meneuse. J’ajoute que Pour Frankin, nous allons attendre à la réunion des quatre clans pour voir s’il est en mesure d’être une des notre. Rajouta la vieille reine. Et Justement cette réunion se passera ce soir! J’appel, mon lieutenant, Crocs d’Argent à venir, ainsi, que Lune d’Aube et Patte de feuilles, Chance Pourpre, Cœur de Flamme, Sage Parole, Lune de Pureté, Tornade Blanche, Lumière d’Étoile, Patte bleue, Patte Sombre et Frankin, à me joindre pour l’assemblé. Finalisa la vieille ourse.

Tout le monde était abasourdit. Frankin alla vraiment rejoindre la réunion des quatre? Ils se demandaient comment ils feront pour cacher son identité. Lumière d’Étoile et chance Pourpre alla voir Frankin pour le féliciter d’être choisi. L’ours ne savait pas comment réagir. Il était fier mais aussi il avait très peur. Quand les deux amis vit les réactions de leurs compagnons, Chance Pourpre lui taponna l’épaule pour le rassurer.

-Tu t’en fais pour rien Frankin! Ça va bien ce passé! Rassura le lièvre.

L’ours voulait bien le croire mais il en était un peu incertain. Lumière d’Étoile essaya de le rassurer à son tour qui lui donne tout son attention.

-Si tu veux, je pourrais t’aider, je serai avec toi. Tu comprendras comment on procède et apprendre au dits des autres. Expliqua la jeune ourse, qui soulagea Frankin.

Quand venu le soir, l’appelle fut entendre. Constellation de la terre appela toute sa troupe demandé dans à l’assemblée. Chance Pourpre sortit avec Frankin et alla rejoindre Lumière d’Étoile Pour rejoindre le groupe qui alla au rendez-vous. Quand ils étaient tous en route, la cheffe amena le groupe, en tête de la troupe, les anciens, les guérisseuses et les apprentis sont au milieu et les guerriers couvraient la troupe, pour éviter des attaques surprises. Dans le coté droit de la troupe, Lumière d’Étoile était cote à Frankin, qui était dans le cercle. Patte Bleue était devant les ours et Chance Pourpre était derrière la femelle ursidé. Cœur de Flamme était devant la jeune ourse, prenant le rôle de guide pour Patte bleue. La femelle coyote n’avait pas été choisi mais on ignorait pourquoi. Ainsi la hase posa la question au renard, de l’absence de Lueur Vive.

-Dit Cœur de Flamme? J’ai été choisi pour la réunion mais pas Lueur Vive qui est mon mentor. Pourquoi? Demanda la jeune novice.

-Je m’étais posé la question mais on m’avait dit qu’elle ne se sentait pas bien. Lune d’aube va voir se qu’elle a et nous le dira. Ça n’a rien de méchant selon elle. Répond le renard.

D’un coup, Crocs d’Argent fit un sourire en coin que Cœur de Flamme le vit tout de suite. Il voyait une pensé louche, pour lui et voulait bien savoir se que le loup argenté avait en tête pour sourire comme ça.

-Je peux savoir ce qui a de si drôle? Demanda-t-il l’aire énervé.

-Et Bien, Tu n’avais pas eu à l’idée de se que tu avais fait, il avait quelque mois, pour qu’elle soit comme ça? Réfléchis un instant, cervelle de souris.

Cœur de Flamme grogna silencieusement, alors qu’il ne pouvait rien faire contre son lieutenant. Les autres regardèrent les deux canidés, se demandant se qui se passait entre eux. Ils jugèrent bon de ne rien voir et de continuer le chemin. C’était le silence pendant tout le chemin, car les questions pouvait être nocif pour tout le monde, à se que le groupe avait jugé.

Quant ils étaient arrivé, ont vit quatre grand piliers de roche qui pointa le centre de la petite plaine. Comme les promontoires qui avait au clan mais ceux-ci était différant. Ils firent un crochet en griffe et se rabattait sur le centre. À croire que les anciens avait fait ça pour un signe quelle conque. Ainsi, Constellation de la Terre prit le promontoire qui était désigné pour le clan du Soleil. Le groupe vit qu’il n’était pas les premiers mais vit que le clan Hydro était là. On vit le chef du clan Hydro être installé sur son promontoire habituelle. Un crocodile de couleur bronze, avec la crêpe sur la tête, du dos et jusqu’à la queue, de couleur pêche, les yeux de couleur ambre avec un air menaçant, regarda les troupes se former. Sur le front, on vit un goute de pluie de couleur bleu azure. Il n’avait pas de doute, c’était bien un chef. Ainsi le clan se dispersait pour aller voir les autres. Sage Parole, allant voir les autres anciens, Lune d’Aube et Patte de Feuille, allant voir les autres guérisseurs et tout le tralala. Frankin ne savait pas ou aller alors que Chance Pourpre et Cœur de Flamme alla voir quatre membre du clan Hydro, histoire de les taquiné un peu. Car quatre des cinq personnes étaient ceux que le clan soleil avait eu à faire aux tours de Lumière d’Étoile pour l’histoire de la plaine du soleil. Dans le coté de Lumière d’Étoile, la jeune femelle alla voir Frankin pour le lui faire la visite guidé de l’endroit. L’ours Était surpris mais accepta la proposition de sa mentor et de voir ce que celle-ci avait à dire. De toute manière, il se sentait bien avec elle.

-Voici la plaine des quatre Griffes. On l’appelle comme ça, à cause des piliers qui sont à chaque entré des chemins respectifs. Commença la femelle Ourse. C’est supposé être un endroit libre à tout le monde mais on utilise pour les réunions des clans. À chaque plaine lune, les quatre clans se réunissent pour faire un rapport de leur clan et des requêtes à d’autre. Les troupes se réunissent pour parler de leurs exploits de chasse, des remèdes à faire et des histoires du passé. Expliqua-telle.

Ainsi l’ours regarda vers le chef du clan Hydro et se demandait qui est-ce. Il se retourna vers son amie pour lui poser la question.

-Qui est-ce? Dit-il en pointant le crocodile, sur un des piliers.

-C’est le chef du clan Hydro. Il se nomme Constellation de cuivre. Il est peut-être dure et d’un regard sanglant mais il est plutôt réfléchit, à se que j’ai pu entendre. Expliqua la concernée.

Frankin regarda le crocodile, en question et imaginait qu’il avait tellement travaillé dure pour être à son niveau, surtout comment il était bâtit. Un grand colosse aux poings de fers. Un instant, Chance Pourpre, Cœur de Flamme et les quatre guerriers du clan Hydro venaient rendre visite aux deux ours. L’hérisson de ce clan était intéressé de voir le nouveau, parlent de Frankin et en plus Personne n’avait jamais vu cet individu dans les parages. Cœur de Flamme prit parole.

-Tiens, Lumière d’Étoile des amis à nous se demandaient pourquoi tu n’étais pas venue les voir et voulaient savoir qui est cet ours! Dit le renard.

Lumière d’Étoile fut étonné que les quatre était venue pour parler. il avait la Lionne, La grenouille, l’hérisson et le Lynx. Le Tigre était avec le chef du clan Hydro car celui-ci était demandé. Soudain, la vu de la femelle ourse fut interrompu par les parole de ce hérissé ambulant.

-Tien, Tu n’étais pas venue nous voir? J’imagine que tu étais occupé avec ton chéri! Comment il s’appelle? Demande celui-ci.

-Et Non ce n’est pas mon compagnon et il s’appelle…. Lumière d’Étoile fut dans l’embarra.

Si la femelle disait le vrai nom de Frankin, tout le monde sera en état de panique. Elle devait trouver un nom de rechange pour camouflé l’identité de ce dernier. Cœur de Flamme et Chance Pourpre regarda leur amie de clan se demandant ce qu’elle allait dire. Ils partagèrent les mêmes soucis. Frankin lui en était effrayé. Il aurait voulut disparaitre.

-Il se Nomme…Pelage d’Écorce! Révéla la jeune ourse.

-Pelage D’écorce en? Et bien! Pourquoi n’a-t-il pas de symbole sur la cuisse droite s’il est un guerrier? Demande le Lynx.

-Bien! Il était un solitaire avant et on l’avait recueilli. Répond Lumière d’Étoile.

Les quatre amis du clan Hydro se regardèrent d’un air septique et concluent que ça concordait. Le lièvre et le renard fut impressionné des dits de leurs amie et essaya d’éloigner les quatre personne et laisser les ours tranquille. Quand Lumière et Frankin fut seule, le mâle regarda celle-ci, d’un air perdu.

-Pourquoi tu avais trouvé un nom de guerrier et pourquoi tu avais changé mon histoire? Demanda Frankin.

-Écoute! C’était soit que tout le monde sache que tu étais un ours de la ville et que tout le monde panique ou que tu deviens un anciens solitaire à leur yeux qui est moins pire que la ville. Si les gens apprenaient que tu venais de la ville, ça ne serait pas bon et serait en trin de nous narguer. Je sais que c’est prendre à ton profile mais crois moi. Tu n’aimerais pas ça. Expliqua la femelle.

Frankin était encor perdu mais accepta les dits de son amie. Il jugea que le nom donné par Lumière d’Étoile était pour le faire intégré dans le groupe et aussi en rapport de son pelage brun foncé, comme l’écorce des arbres. Un instant, le clan de la lune fit leur apparition. On vit un loup noir à la carrure d’un tueur monter sur un des piliers. Et un renard de couleur brun foncé venir aux pieds du pilier, comme tous les lieutenants d’ailleurs. La femelle ourse fut en proie à une crise de panique en voyant le chef du clan de la Lune et le lieutenant. Frankin lui demanda se qui se passa en rattrapant le corps paralysé par la peur, de son amie. Cœur de Flamme et Chance Pourpre accourut vers leur amie pour voir ce qui se passa. Au coup d’œil, le renard ne pu s’empêcher de reconnaitre le renard du clan de la Lune en poussant un grognement silencieux et alla voir les autres.

-Mais Enfin, Lumière d’Étoile, qu’est-ce qui se passe?! Paniqua Chance Pourpre.

-C’est… c’est le lieutenant du clan de la lune et son chef… Elle se fit interrompre pas Cœur de Flamme.

-Tu ne te souviens pas du fumier qu’il nous ait capturés pour nous tuer un après l’autre? Dit Cœur de Flamme à chance Pourpre. Bien, mon ingrat de père qui c’était rangé dans le clan de ces fourbe.

Chance Pourpre ne comprenait pas mais en observant le lieutenant, il se disait qu’il l’avait bien vu à quelque part. Mais ne comprenait pas qui était le chef. Lumière d’Étoile pu enfin se relever de sa trance et expliquer en détaille.

-Il a aussi le chef. Il était lieutenant, à l’époque qu’on était apprentis. C’est lui qui avait tué la mère de Chance Pourpre et de Patte Bleue. Avoua-telle. Je n’avais pas pu rien faire contre lui. Il était trop fort et Trop important. Sanglota-telle.

Un instant, Chance Pour était envahi d’une rage insoutenable. Il voulait aller s’en prendre après le chef du clan de la Lune mais Lumière d’Étoile, Frankin et Cœur de Flamme avait vu celui-ci et lui sauta dessus, le cloua au sol. Chance Pourpre essaya d’ordonner à ses trois amis de le laisser faire mais ceux-là ne voulait pas.

-Tu es fou ou quoi? Il t’aurait Transformé en sashimi, si tu essaye de faire de quoi. Dit Frankin. Et Pense à patte Bleue, si elle te perdait. Elle n’aurait peut-être plus de famille à qui se confier.

Chance Pourpre se calma, pensa à sa sœur. Il avait juré de lui en prendre grand soin, à la tombe de sa mère. Son père n’était pas foutu de s’occuper d’elle car il voulait que des garçons. Il se calma et demande aux gens de le laisser se relever. Quand le lièvre fut debout, il jura qu’il se vengerait de ce que le loup noir avait fait pour avoir tué sa mère. Un instant, on entendit Crocs d’argent dire que le clan des Astres n’était pas arrivé au lieutenant du clan de la Lune mais celui-ci disait qu’il serait absent pour cette période si. Ils devaient commencer la réunion sans eux. C’était bizarre que le clan des Astres ne c’était pas présenté. Ils étaient les premiers avant tout le monde, habituellement. Ainsi les trois chefs Prirent la parole pour amener leur membre à l’ordre. Constellation de Cuivre prit les devants pour commencer la réunion et prendre parole.

-Que tout Ceux ici présent, se taisent pour écouter se que nous aurions à dire! Commença le Crocodile. Après la mort de Plume de Silex, mon ancien lieutenant, j’ai décidé d’élire son successeur devant vos yeux. Il m’avait prit du temps pour le trouver et le choix était difficile. Je songe à vous présenté Flamme du Tigre au Rank de lieutenant. Il avait démontré une personnalité dévoué à la tâche et une force incroyable. Rajouta-t-il. Que tout le monde le félicite!

Tout le monde applaudissait le nouveau lieutenant, plus le clan hydro qui était fier. D’autre trouvais que c’était une perte de temps mais personne n’osait persuader le crocodile. Ainsi vient le tour de Constellation de la Terre.

-Merci de partager ce moment émouvant de votre part, Constellation de Cuivre! Pour ma part, Je n’ai pas grand-chose à vous dire, à par qu’une de nos apprentie venait juste être Élire guerrière de notre communauté clanique. Elle se nommait Patte de Pureté et maintenant Elle se nomme Lune de Pureté! Exclama la cheffe du clan soleil avec les applaudissements des autre, avant de continuer. Mais il a une terrible mauvaise nouvelle! Au environs de midi, pendant les teste d’un jeune recru, il avait eu une attaque qui ciblait ma petite Fille, Lumière d’Étoile. Il était question d’un membre de clan de votre coté, Constellation Ténébreuse. Dit-elle en regardant vers le chef Loup noir. Vous pouvez m’expliquer?

-Je l’ignore, mais j’en prendrai note et je tacherai à se que ça ne recommence plus. Dit le Loup noir avant de prendre la parole. Je tien à finaliser cette réunions pour vous faire part à une bonne nouvelle pour mon clan. Des petits sont nombreux et qui fera embellir notre clan. Mais il a un prix. Nous demandons de nous approvisionner dans vos terres pour nourrir ces petites bouches folles. Demande Constellation ténébreuse avant que Sage Parole prit les devant.

-C’est de la folie! Nous avons besoins de nos terres pour nous nourrir! Vous aviez plus de gibier dans vos terre que nous tousses réunie! Si vous vous approvisionnez dans nos terre c’est nous qui mourrons de faim. Protesta la Harpie.

Constellation n’aimait pas les paroles de la vieille harpie. Il fit un grognement agacé pas les parole de celle-ci et reprit aussitôt ses mots.

-Je vous signale que le clan des Astral ne sont pas là! Et je suis sûre que vous vous demandiez pourquoi. Dit le loup noir. J’ai fait la même demande et n’on pas voulut coopérer. Alors, nous avions chassé ces prétentieux de leur terre et il les on abandonné leur terre. Il pourrait vous arriver la même chose si vous n’accepté pas mon offre. Rajouta-t-il avec un sourire sadique.

Le crocodile prit parole à la surprise de ses congénères, qui surprit plus d’un.

-Je vous laisserai chasser dans les rives du saphir. Il a autant de poissons pour tous les clans. Proposa le chef.

Tout le monde était stupéfait. Personne ne pouvait voir ce chef, si for et redoutable, baisser les bras devant les menace du chef du clan de la lune. Tout le monde se retourna vers Constellation de la Terre, surtout Constellation Ténébreuse qui voulait savoir la réponse de celle-ci. D’un ton calme et répit parole.

-J’en parlerai au clan, se soir. C’est un cas très critique, vous savez? Je souhaite seulement que mon clan soit au courant. Dit la cheffe du clan soleil. Que cette réunion prenne fin et qu’on retourne dans nos clans respectifs! Conclu-telle avant de descende de son promontoire et de rejoindre son clan.

Et la réunion prit fin. Tout le monde prit le chemin du retour. Dans le coté du clan soleil, l’atmosphère était tendu. Tout le monde n’arrivait pas à croire se qui venait de se passer. Sage Parole Prit les devants, se mit proche de Constellation de la Terre pour lui parler.

-Tu ne vas pas te rabaisser à ses demandes, n’ai-ce pas? Demande la vieille harpie.

-Non! C’était un prétexte pour nous laisser du temps devant nous. Si j’avais refusé. Il n’aurait pas eu de mal à se faire un malin plaisir à nous attaquer. Dit la meneuse. Nous devons nous montrez prudent. Chaque mot sera critique. Rajouta-telle.

Ainsi, le clan retourna dans leur campement.

Voir le profil de l'utilisateur http://coolfantasya.conceptforum.net

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum